jeudi 31 mars 2016

Dylan Dubois

Auteur : Martine Pouchain
Editeur : Sarbacane
Collection : Exprim'
Parution : 4 novembre 2015
Pages : 299
EAN-13 : 9782848658216

Après un an en foyer, Dylan, un garçon de 16 ans tendre et solitaire, rentre chez lui... où une surprise l'attend : son père a remplacé sa mère, partie trois ans plus tôt.
A priori, Dylan n'a rien contre Cynthia, sa séduisante belle-mère. Sauf quand elle met son chien Rusty dehors « parce qu'elle ne supporte pas son odeur ». Et puis, Dylan ne comprend pas pourquoi son père mute caniche dès qu'elle le siffle...
Mais le pire, c'est quand il comprend. Cynthia n'est pas juste une belle-mère désagréable : c'est une machine à démolir les gens.
Dylan n'a plus qu'une issue : se tirer avec Rusty, ¤ direction la foret !


Mon avis



Mon amie Virginie m’a offert ce livre pour Noël, et c’est tout naturellement que nous avons décidé de le lire en lecture commune. 2016 est déjà bien entamée, et mon premier coup de cœur de l’année est arrivé. Dès les premières lignes, je savais que ce livre en avait sous la couverture, mais les dernières furent révélatrices à mon coup de cœur !

Martine Pouchain m’a transportée avec son style rural, proche de ses lecteurs, sans paraître trop « djeuns » ou à côté de la plaque. Elle donne vie à Dylan de manière naturelle. Sa plume habite complètement son personnage, on s’attache à lui, et on ne veut plus le quitter. Plus l’histoire avance, plus elle en devient malsaine pour ces héros d’aujourd’hui. Mais la libération n’est pas loin, une solution drastique qui n’ouvrira pas les yeux qu’à Dylan.

Dylan Dubois a fait une année de foyer, alors que son père accro à la bouteille n’arrivait plus à s’occuper de lui. Mais maintenant, tout ceci est derrière la petite famille, qui est sur le point d’être recomposée. Cynthia est la nouvelle copine du paternel, et même si avec ses yeux de poupée on lui donnerait le bon Dieu sans confession, Dylan… ne la sent pas. Et effet, cette bonne femme n’était pas vraiment pressée de voir revenir le rejeton de son futur mari. Bonnes manières par devant, et coups de pute par derrière, Cynthia est une véritable diablesse. Alors avant que ça foire, Dylan préfère foutre le camp !
La première moitié du roman se concentre sur la nouvelle relation familiale. Si cela peut paraître long à la base, vu que le cœur du roman est la partie aventure en solo de Dylan, il n’en est rien ! L’auteure répand une sorte d’aura sur les pensées de notre protagoniste, qui nous séduisent du début à la fin. On veut en apprendre plus sur Dylan, on aime sa manière de penser et de voir la vie. Chaque monologue interne du jeune homme est passionnant.
Quand il décide de partir, commence alors une autre histoire. Celle d’une rédemption, d’une découverte de son être profond. Quelque chose de naturel, mais de mystique également. Il prend le temps de s’arrêter sur les petits bonheurs de la vie, de prendre son temps, de compter sur la bonté des gens. C’est peut-être le seul aspect étrange de ce roman, Dylan tombe les 90 % du temps sur des gens adorables, prêts à lui rendre service. Tant mieux. Mais ne serait-ce pas légèrement utopique ? Ou alors notre société est tellement mal dépeinte par les médias qu’on en oublie la gentillesse des gens.

L’atmosphère de ce roman a tout pour me plaire. C’est exactement le genre d’état d’esprit qui me colle à la peau. S’évader, partir et ne revenir que quand on sera prêt. Mettre les voiles, juste pour se soulager d’un poids qu’on ne contrôle plus. Se perdre à contempler le vide, le paysage et le temps qui passe. Ce roman est une véritable bouffée d’espoir ! Voir des forêts, des gens gentils et des problèmes qui finissent par s’arranger. De quoi vouloir aller de l’avant.

11 commentaires:

  1. Très contente d'avoir lu ce livre sublime avec toi ! Je crois qu'on ne s'attendait ni l'une ni l'autre au coup de coeur.

    Des bisous mon étoile <3

    RépondreSupprimer
  2. Allé je me lance, depuis le temps que je te suis, je n'ai jamais fait un pas pour papoter.
    Coucou Margaud. :D
    Via instagram, j'attendais cette chronique avec impatience. Un aimant m'attirait vers cette couverture si belle, l'appel de la forêt se faisait déjà sentir.
    Mais après ta chronique, comment ne pas justifier que ce livre se trouve dans ma whislist?
    Encore une fois tes mots sont si justes. Rohlala j'admire toujours.
    A bientôt à travers les mots et vidéos.

    RépondreSupprimer
  3. Ton avis donne envie de se jeter sur ce livre. Je prends note!!

    RépondreSupprimer
  4. Un livre qui donne plus que jamais envie de le lire pour s'évader j'ai l'impression... J'ai bien envie de le découvrir, tes mots ont su me convaincre =)

    RépondreSupprimer
  5. Après avoir lu ton article, je l'ai directement acheté ! J'ai vraiment hâte de le lire :)

    RépondreSupprimer
  6. Wow, j'avais déjà lu des avis très positifs sur ce livre mais là je suis totalement convaincue ! Très bon avis, j'ai envie de sortir acheter ce livre immédiatement !

    RépondreSupprimer
  7. Il est génial ce livre ! ;)

    Lovelyathenabooks.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  8. Ton article me donne envie de lire ce livre. Merci pour cette découverte

    RépondreSupprimer
  9. Je ne connaissais pas du tout ce livre avant que tu en parles, et après lecture de ta chronique il va dans ma WL :)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...