mercredi 20 février 2013

Orianor, tome 1 : La cité des sept murailles

Auteur : Jean Avril
Edition : Cima
Collection : -
Parution :
Pages : 116
EAN-13 : 9782924077009
Site de l'auteur : orianor.com


Rihel, la Cité aux sept murailles, agonise dans les flammes : quarante années de siège, pour une poignée de cendre…
Depuis des millénaires, les humains sont en guerre contre les forces de So’Ghol, la Montagne Noire. Après la chute de Rihel, un seul Trône reste encore aux mains des humains : celui de la Citadelle de Céless, coeur du royaume de l’Endriel. Beaucoup disent que la situation est sans espoir, et pourtant plusieurs se tiennent encore debout, déterminés à poursuivre l’oeuvre de résistance. Ensemble, ils continuent d’écrire une épopée traversant les âges.
Les voici qui s’avancent : Kahel, chevalier de l’ordre des ivataris, mages ayant pour arme la lumière. Blanc, un enfant qui a désormais un empire contre lui. Jad, Iridia et Raygone, jeunes héros répondant à l’appel de l’Endriel, l’ultime rempart du monde libre, sur le point de tomber entre les griffes de l’envahisseur. Et Uriss, ancien roi amené en esclavage au coeur de la Montagne Noire pour y rencontrer un sort tragique : être enchaîné à son pire ennemi, par une chaîne lui faisant subir les souffrances qu’il inflige à l’autre…


Mon avis

En recevant le message de Jean Avril me proposant le tome 2 de son roman, et de par la même occasion découvrir le premier, j'étais très enthousiaste face à cette lecture. Une couverture certes moyenne, selon moi, pour le premier volume, mais je n'allais pas me laisser avoir par mes préjugés d’esthétisme. En effet, je ne me serais jamais avancée vers ce livre sur une table de librairie, et je n'aurais probablement jamais regardé sa quatrième. Mais je me suis fiée aux nombreuses chroniques qui existent déjà, et me voilà partie dans l'univers d'Orianor

Oui, j'avais envie de tombée sur un livre envoûtant  qui m'attirerait dans ses contrés et me ferait oublier le reste du monde dès que j’entrouvre les pages. Ce fut le cas au début. En effet on découvre ce monde, on arpente les lignes avec avidité, avec l'envie d'en apprendre toujours plus, de comprendre ces personnages de les connaître par coeur. Mais l’enthousiasme des premières pages, c'est malheureusement épuisé quand j'ai comprit que je ne crochais pas. Pourquoi? Pour moi il y a un cruel manque de détails, ou des détails mal placés. On découvre certains personnages, et au bout d'un moment je les confondais avec les noms des lieux, je n'avais plus aucun reperd, les personnages et les endroits n'avaient pour moi pas assez d'histoires pour qu'ils me deviennent attachants. J'ai persévéré jusqu'à la fin, et plus j’avançais plus je comprenais pourquoi ce livre ne contenait que si peu de pages, il n'étais pas assez étoffé.

Pourtant on a envie d'en savoir plus, de découvrir ce monde de chaos qui mérite un héros. Mais la mayonnaise n'a pas prit, je me suis retrouvée comme une étrangère face à ces personnages et intrigues, alors que j'aurais voulu chevauché à leurs côtés.
Impossible de visualiser comme il se doit une scène entre deux personnages, comprendre ou ils se trouvent, comme se déroule la situation. J'avais un regard très flou, et cela a en effet perturbé légèrement ma lecture.

Mais je ne ressors pas vaincu de ce premier tome. Car l'histoire est présente, et on a envie coûte que coûte de découvrir la suite, de savoir comment ils vont s'en sortir, de continuer à suivre ces héros. On sent un réel potentiel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...