samedi 20 mai 2017

La déclaration, tome 3 : La révélation

Anna et Peter, les deux héros de La Déclaration et de La Résistance, coulent des jours tranquilles en Écosse avec leur fille Molly.
Pendant ce temps, à Londres, un événement affole la puissante société Pincent Pharma, qui commercialise les pilules de Longévité : une étrange épidémie provoque la mort subite de centaines, puis de milliers d'individus. D'abord étouffées par les Autorités, ces disparitions multiples finissent par alerter la population. Pincent Pharma fait alors croire qu'il s'agit d'un attentat de la Résistance, qui aurait empoisonné des lots de pilules, et les Autorités arrêtent Paul, le leader des Résistants.
Le combat pour la perpétuation du règne de Longévité ou pour sa chute commence...


Mon avis

Fin de trilogie ! Je répète : fin de trilogie ! En ce moment, je termine pas mal de séries (grâce à ma bookjar d’ailleurs), et cette fois c’était au tour de La Déclaration de Gemma Malley. Ce dernier tome devait apporter pas mal de réponses, et même si tout s’est passé très vite, j’ai trouvé que le message final était très important.

Un des bémols de ce tome est le rôle d’Anna. Elle est le personnage central du premier tome, on découvre ce monde dystopique avec elle à Grange Hall, l’endroit où sont formés les surplus (enfants nés après la déclaration). Déjà peu présente dans le deuxième tome, vu qu’on s’intéresse à Peter, elle est totalement passive dans le dernier volume. Et c’est bien dommage. On la retrouve dans le rôle de la gentille mère au foyer, alors que j’aurais voulu la voir plus engagée.
Malgré sa présence, Peter n’est pas non plus très attachant. Sa petite vie au calme ne lui convient plus, et il va sauter sur la première occasion pour retourner à Londres et aider les opposants de la Déclaration.

Au final, cette fin est très saccadée, et mal rythmée. Mais son message final est très important. Que ce soit pour notre génération ou les prochaines. On insiste sur le cycle de la vie, mère Nature, etc. L’autrice nous surprend d’ailleurs avec un joli twist final, bien trouvé. Peut-être un peu tiré par les cheveux, mais original. Dommage que le souffle de cette trilogie ne soit pas constant sur les trois tomes, car elle traite d’un sujet intéressant. Mais on se désintéresse rapidement des personnages qui ne sont pas assez accrocheurs.


Autrice : Gemma Malley
Éditeur : Naïve
Collection : Naïveland
Parution : 20 avril 2011
Pages : 334
EAN-13 : 9782350212425

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...