jeudi 18 mai 2017

Vers le zéro déchet : cup et stérilet

Avant de lire cet article, sachez que je ne suis pas sage-femme, ni gynécologue ni d’aucun autre secteur du domaine médical. Je parle simplement en tant que femme.

Dans ma série d’articles vers le zéro déchet, je vais commencer par le plus glamour, aujourd’hui parlons règles et contraception. Deux sujets qui vont de pair et dont on doit toutes s’occuper à un moment ou un autre.

Je vis une histoire très banale avec mes règles. Elles arrivent et elles repartent, dans un cycle bien réglé maintenant, je ne m’en plains pas. Ce qui m’a toujours embêté, c’est le flux de sang constant qui se déverse dans mon slip. À 14 ans, le tampon n’était pas envisageable pour des raisons médicales, et j’ai dû attendre 2 ans avant de pouvoir en mettre. J’étais toute contente, c’était la révolution de ma vie ! Puis les premiers articles démontant cette protection m’ont fait réfléchir, et voir mes petits tampons s’accumuler sur plusieurs jours dans la poubelle de la salle de bain m’aura convaincu : il fallait que je passe à autre chose.
Sans hésiter longtemps, avec l’arrêt de ma pilule en 2014, je suis passée à la cup menstruelle. Je n’invente rien, des articles et des vidéos vous montrant la cup sous tous ses aspects existent par centaines. De mon côté, je trouve que c’est ma bonne solution pour l’instant. Je la plie, je la rentre et quand il faut, je verse le tout dans les toilettes. On rince et c’est reparti (sans oublier de la stériliser avant la première utilisation chaque mois). Certainement que la cup n’est pas parfaite à 100%, avec le temps j’aimerais arriver à me réguler toute seule, pour n’avoir besoin d’aucune protection. En attendant, elle convient très bien à mon mode de vie, autant avant qu’après bébé. 
Mais la cup c'est surtout être à l'aise avec son corps. Ne pas être dégoutée ou avoir peur d'introduire ses doigts dans son vagin. Connaître un peu son flux menstruel pour savoir s'il faudra la vider dans la journée, ou non. Si vous ne le sentez pas, ne vous forcez pas. Les protèges slip lavables et réutilisables existent, c'est aussi une solution vers le zéro déchet et les économies. J'entends souvent dire que la cup c'est cher, juste pour tester. Chanceuse que je suis, j'ai trouvé la bonne du premier coup. Mais j'aurais peut-être eu besoin d'en tester deux. Dans tous les cas, quand on calcul sur le long terme, ça aurait toujours fait moins cher que des boites et paquets de tampons ou serviettes jetables. 



Justement, en parlant bébé, maintenant qu’elle est là, il fallait bien retrouver un moyen de contraception. J’ai arrêté la pilule en décembre 2014, et je m’en portais très bien. M’y remettre ne me tentait pas du tout, j’avais envie de quelque chose de naturel, sans hormones, et qui me permette de batifoler en toute sécurité avec mon conjoint. Si en plus je pouvais éviter de penser à la prendre tous les soirs, et d’amasser des plaquettes vides dans ma poubelle, ça serait encore mieux ! 
Après quelques recherches et demandes d’informations à mon gynéco, je me suis dirigée vers le stérilet au cuivre, qui fonctionne sans hormones, et que je peux laisser en place 5 ans tout en restant protégée. Je rappelle qu’un moyen de contraception est là uniquement pour éviter de tomber enceinte ! Que ce soit la pilule ou le stérilet, ils ne vous protègent pas des maladies sexuellement transmissibles.
Pour une première dans la contraception autre que la pilule, j’en suis très contente. Mon expérience aura été (comme le reste) assez banale. En plein dans mes règles, je suis arrivée au cabinet et hop, en 5 minutes c’était fait. J’avoue que ce n’était pas une partie de plaisir, ça picote 2 secondes, mais c’est vite terminé. Le flux a eu besoin de se stabiliser, mais en 2 – 3 mois le tour était joué et tout était comme avant. 
A ce que je sache, qu'on soit une femme nullipare ou non, le stérilet (avec ou sans hormones) est tout à fait envisageable. Comme souvent c'est plus facile à enlever qu'à mettre. Mais si vous voulez des enfants d'ici 2 ans par exemple, rien ne vous empêche de mettre un stérilet aujourd'hui et de le retirer le moment venu. Comme la cup, c'est un investissement sur le moment, mais qui dure. Mon calcul a été vite fait, à l'année ma pilule me revenait plus cher que 5 ans de stérilet.

L’impact ? Sur ma santé, mon porte-monnaie et ma poubelle. Exit les plaquettes de pilule vides, les serviettes, les tampons qui s’amoncèlent dans la poubelle. Au revoir les hormones, sans qui je vis bien mieux. Et vive les économies !  

Encore une fois, je n’ai pas les compétences pour vous conseiller à ce sujet. C’est très intime. Le mieux est toujours d’en parler avec ses proches ou son médecin. Ces façons de faire me conviennent très bien et s’accordent à ma vie et à ma santé actuelle.  A savoir également, que je n'ai jamais eu de problèmes avec des douleurs à cause de mes règles, et que mon corps accepte beaucoup de choses, sans vouloir les rejeter. 

Mise à jour, 18.05.2017 : dans les commentaires, certaines me précisent que l'usage de la cup n'est plus possible avec la pose d'un stérilet. Après avoir posé la question deux fois à mon gynéco, il m'a assuré pouvoir continuer de l'utiliser. Encore une fois, nous sommes toutes différentes. Peut-être que vous ne pourrez plus utiliser votre cup avec le stérilet, ou peut-être que si. Demandez toujours des précisions à votre gynécologue. 

33 commentaires:

  1. Comme la cup, c'est un investissement sur le moment, mais qui dur.
    qui dure non ?

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet article et ton avis éclairé ! En effet aucune femme n'est faite pareil et on doit toutes trouver la contraception et les protections pour les règles qui nous conviennent ! Mais j'avoue que j'ai de plus envie de passer à une contraception sans hormone, donc comme toi, le stérilet, mais je suis une grosse trouillarde et pour avoir vu des commentaires de filles qui avaient souffert le martyre, j'hésite toujours à sauter le pas! Merci pour tes conseils en tous cas, c'est chouette de se rendre compte qu'on peut faire des économies + moins de déchets dans tous les domaines, y compris les plus intimes =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais aussi lu des expériences peut encourageantes sur la pose du stérilet, mais finalement ça s'est très bien passé. Mon avantage c'est d'avoir eu un bébé, il y a donc plus "d'espace" si je puis dire pour installer un corps étranger. Mais finalement la pose est rapide, j'ai eu mal 2 secondes. Puis la journée n'est pas folichonne, si on peut rentrer se poser tranquillement dans son canapé tant mieux. Et le lendemain je ne sentais plus rien, du tout.

      Supprimer
    2. Si je peux te rassurer Plouf je n'avais pas d'enfant quand on m'a posé un stérilet au cuivre, je suis douillette comme pas possible et j'ai survécu. Pour te donner une idée de mon niveau, j'ai sursauté et je suis remontée tout en haut de la table d'examen au moment où elle a passé un coton pour désinfecter la zone tellement j'étais stressée. Au final c'est clair que ce n'est pas non plus une partie de plaisir, ça fait vraiment mal mais pendant quelques secondes, après j'ai eu pas mal de contractions mais rien d'insupportable, on reste au lit quelques heures et ça passe ;) En tout cas je n'ai jamais regretté mon choix et je ne réfléchirai pas quand viendra le moment de reprendre un moyen de contraception. Pour le retrait franchement je n'ai absolument rien senti, je n'ai même pas voulu croire ma gynéco quand elle m'a annoncé que c'était enlevé ^^

      En tout cas chouette article Margaud ! Je suis aussi d'accord avec toi pour la cup, je ne reviendrai pas en arrière non plus :D

      Supprimer
  3. Bon je crois que c'était l'article en plus qu'il me fallait pour me convaincre d'en acheter une, et j'espère que mon choix sera le bon et que je n'aurai pas besoin d'en essayer plusieurs :) Pour le stérilet, j'y réfléchi aussi depuis un moment car j'en ai de plus en plus marre d'avaler toutes ces m.... chimiques contenues dans la pilule :s

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne pas savoir ce qu'il y a dans ma pilule a vraiment été l'élément déclencheur. On y ajoute l'envie d'avoir un enfant, et j'ai arrêté du jour au lendemain. Je n'y reviendrais jamais je pense.

      Supprimer
  4. Merci de nous donner ton avis sur ces sujets, là.
    Je confirme pour celles qui n'ont pas d'enfants, comme moi, je viens de me faire prescrire un stérilet au cuivre pour le mois prochain. Bye bye pilule !

    Pour la cup, j'avais décidé de sauter le pas lors de mes dernières règles, je voulais acheter celle qui est vendue dans mon supermarché, mais le rayon était vide et je n'ai pas eu le temps d'aller autre part, donc ce sera pour la prochaine fois. =)

    RépondreSupprimer
  5. Hey ☺
    On m'a posé un stérilet au cuivre le mois dernier et on m'a déconseillé de garder ma cup car elle pouvait entraîner des infections. Du coup j'ai dû me remettre aux serviettes jetables. Mais si toi tu utilises ta cup alors c'est qu'il n'y a pas vraiment de risques non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien posé la question à mon gynéco, il m'a juste déconseillé de la mettre le jour même de la pose. Mais sinon c'est tout bon. Je l'ai posé en février, et depuis, chaque mois j'utilise ma cup comme d'habitude et sans problème. Lors du contrôle je lui ai redemandé, et encore une fois, il m'a rassuré que c'était sans soucis.

      Supprimer
  6. Quel bonheur le stérilet ! Par contre pas compatible avec la cup... j'en ais fait l'amère expérience. Après 4 ans de loyaux services, il a été décroché avec l'utilisation de la cup :( bonjour la douleur ! à mon grand désarrois, je m'y étais bien habituée... et quelle déception de devoir faire un choix entre les deux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'es pas la première à me faire part de cette expérience. J'ai demandé à mon gynéco à deux reprises, et il m'a confirmé les deux fois que je pouvais continuer à l'utiliser. Croisons les doigts pour que ça ne m'arrive pas.

      Supprimer
  7. Ma question va peut-être paraître bête mais que veux tu dire quand tu dis "j'aimerais arriver à me réguler toute seule, pour n’avoir besoin d’aucune protection" ?
    Je ne comprends comment on peut controler toute seule son flux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quelque chose qui est possible, et déjà beaucoup de femmes y arrivent. C'est très psychologique. Mais elles arrivent à stopper leurs règles et à les "lâcher" uniquement quand elles sont aux toilettes, ou sous la douche.

      Supprimer
  8. Merci pour cette article qui change de ce que l'on a l'habitude de lire ;) Personnellement cela fait 2 ans que j'utilise la cup et j'en suis absolument ravie et rien ne me fera revenir aux tampons et serviettes, mais c'est sûr qu'il faut connaître son corps. Ensuite pour le stérilet en cuivre cela fait six mois que je n'ose pas franchir le cap mais ton avis m'a motivé même si j'avoue que je flippe d'avoir mal mais c'est vrai que ça reste plus économique et écologique que la pilule.
    En tout cas merci pour ton article que j'ai trouvé vraiment intéressant et j'ai hâte de lire tes prochains articles "vers le zéro déchet". :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Il faut dire que quand tu te remets d'un accouchement, la pose d'un stérilet ne fait pas mal en comparaison XD

      Supprimer
  9. J'ai un problème avec le fait d'insérer un truc dans mon vagin et de le laisser. Que ce soit les tampons, que je n'ai jamais supporté et l'idée même de la cup me rebute, ce soir je commence à utiliser les serviettes lavables, j'espère qu'elles me conviendront. Idem pour le stérilet, j'aimerai beaucoup ne plus prendre de pilule et les hormones qui vont avec mais j'ai trop peur, un jour peut être :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Souvent il est préférable de juste s'écouter. Et de ne pas vouloir aller trop vite. Quand tu te sentiras prête, et pas avant ^^

      Supprimer
  10. Coucou, j'ai acheté un cup il y a quelques mois ( ans ? ) mais j'ai du mal à m'en servir, pas que je ne sois pas à l'aise avec mon corps mais à cause d'un soucis de santé.. mon flux se remet en route tranquillement donc je vais réessayer cette méthode.

    Niveau contraception dur dur pour moi... j'ai essayé 5 ( ou 6 ) pilules .. différentes compositions.. aucunes ne me va .. risque d'AVC très présents pour certaines.. règles en continu ( de février à août ) pour d'autres...
    le stérilet en cuivre ne m'est pas conseillé du coup on m'en a mis un autre spécial pour les femmes qui n'ont jamais eu d'enfants.. il s'est déplacé au bout d'une semaine.. remise d'un autre quand j'ai enlevé le premier .. pareil .. mon corps rejette tout !

    du coup on reviens aux bonnes vieilles méthodes ... ah la la les filles et les hormones.. parfois on à envie de tout basarder ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu entends quoi par les bonnes vieilles méthodes ? Tu n'as vraiment pas de chance, ne pas supporter la pilule ni le stérilet. L'implant n'est pas forcément conseillé du coup non ? Bon courage.

      Supprimer
  11. Coucou, il y a une phrase que je n'ai pas comprise dans ton article : "avec le temps j’aimerais arriver à me réguler toute seule, pour n’avoir besoin d’aucune protection."
    Que veux-tu dire par là ?

    Bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une pratique que certaines femmes arrivent à acquérir avec le temps et des exercices. Tu entraînes ton périnée pour qu'il ne relâche tes règles qu'aux toilettes ou sous la douche, par exemple. C'est très psychologique, mais possible avec de l'entrainement.

      Supprimer
    2. D'accord, je ne connaissais pas du tout !
      Par contre, j'imagine que du coup ça muscle énormément le périnée, et donc que ça créer le risque d'avoir ensuite beaucoup + de douleurs lors des relations sexuelles. Comme le fait d'avoir un périnée trop "relâché" peut également causer des problèmes.

      Supprimer
    3. Pas forcément. Finalement c'est comme réguler le fait qu'on sache se retenir pour faire pipi. On ne se lâche pas partout ^^ on peut apprendre à faire pareil avec nos règles.

      Supprimer
  12. Super article ! C'est surtout important de savoir qu'on a des alternatives possibles... Pour ma part, je faisais des infections urinaires tout le temps avant, mais à chaque analyse les proportions de bactéries n'étaient pas suffisante pour expliquer ma douleur. À croire que je sur-jouais. Et puis un jour j'ai voulu passer à la cup, pour pleins d'autres raisons et, comme par magie, je n'ai plus jamais eu de crise. Ma gynéco m'a dit que je faisais une allergie au tampons ou à un produit non identifié présent à l'intérieur des tampons... Et que ça touche beaucoup de filles... Et pour le stérilet on me l'a imposé puisque je suis migraineuse (la meuf bien relou) je n'avais pas d'enfant et je n'ai jamais eu de problème, même à la pose je ne l'ai pas senti... Et parfois je vois les filles avec leur "réveil pilule" et leur problème de tampons et je me dis que c'est dommage que les "standards" en terme d'intimité féminine soit des trucs dangereux pour la santé...

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,
    Merci pour cet article qui est très intéressant.
    Je voudrais rajouter que, toutes les contraceptions aux hormones (pilule, anneau, implant, patch et les stérilets qui arrêtent les règles et qui diffusent donc des hormones) sont dévastatrices pour notre santé, elles provoquent des cancers du sein entre autres.

    Le docteur Joyeux en parle dans son article :
    https://professeur-joyeux.com/femmes-si-vous-saviez-pilule/

    Pour ma part, j'ai un stérilet en cuivre sans hormones et je m'essaie au "flux instinctif" qui demande de la pratique et qui n'est pas encore tout à fait au point en ce qui me concerne. J'ai essayé la cup mais sans grand succès, je pense réessayer bientôt.

    RépondreSupprimer
  14. Je fais tout comme toi mais je n'ai pas eu d'enfant,et ça fait 4 ans que j'ai mon stérilet en cuivre. Aucun souci et la cup ne pose pas de problème.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Margaud, ton article est très intéressant. En ce qui me concerne j'ai testé la cup, mais ça n'a pas été un succès, elle me gênait, j'ai essayé plusieurs fois mais je n'ai pas été convaincue dommage. Je me suis mise aux tampons achetés en boutique bio, mais je me demande si je ne vais pas faire un test avec des serviettes lavables.
    Côté contraception, comme toi je ne voulais plus d'hormone et le stérilet au cuivre, je valide.

    RépondreSupprimer
  16. Coucou, je trouve ton article hyper intéressant, mais je me pose une grande question. Est-ce que d'avoir du cuivre dans le corps (c'est quand même du métal non ?) c'est vraiment plus "sain" que des hormones (que tu as de base mais en quantité moindre) ? Parce que concrètement, moi j'aimerai vraiment arrêter la pilule, mais j'ai quand même beaucoup de mal avec le concept de métal que tu gardes 5 ans à un endroit aussi intime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je le précise. Je ne suis pas médecin. Pour le coup je fais confiance à mon gynéco. Je ne peux pas du tout te répondre malheureusement. Le mieux est de te renseigner auprès de ton gynéco la prochaine fois :) Perso je sais que je préfère avoir du cuivre dans le corps, que des hormones cra-cra.

      Supprimer
  17. Personnellement je ne suis pas une fan des contraceptifs, j'ai jamais voulu de la pilule ni rien (j'ai jamais voulu d'un médicament pour gérer mon corps), de ce fait je n'acceptais que les préservatifs (masculins), en 2013 j'ai accouchée de ma fille (passer à travers un préservatif) j'ai donc juger bon (en plus du préservatif) de me mettre à la contraception naturelle (calcule de cycles d'ovulation, prise de température etc) donc je me protéger toujours avec les préservatif et en prime les périodes d'ovulation on s'abstenait et franchement je vivais bien comme ça. Puis un jour mon homme et moi avons décidé d'agrandir la famille, au revoir préservatif un mois après l'arrêt me voilà enceinte et 9 mois après mon fils vie le jour... Mais après tant de mois sans préservatif bah pour mon homme ça n'allait plus, il avait envie mais le préservatif freiner tout. J'ai pris les devant en prenant un rendez vous chez mon gynécologue, je me suis rendu compte que je n'avait penser qu'à moi durant toutes ces années, je me suis renseigner pour ce qui m'irai le mieux et j'ai choisi le stérilet en cuivre depuis Septembre 2016 maintenant et franchement je ne suis pas déçu, quant on voie les prix des préservatifs (je suis bien heureuse de ne plus en acheter), ensuite bah j'y pense pas bien qu'il y ai quelques soucis, un mois après la pose du stérilet je devais voir le gynécologue pour un frottis (vérifier qu'il n'y ai pas de soucis) je n'ai toujours pas pu le faire, mes règles sont genre hémorragique je suis passer de 3 à 5 jours de règles à 7 à 15 jours (j'ai continuer à noter mes jours de règles dans mon agenda... 3 ans d'habitudes à calculer ses ovulations sa ne ce perd pas comme ça, de ce fait j'ai l'impressions que sa s’améliore sur la durée mais c'est pas encore ça et en prime je ne suis plus du tout régulière avant bon 3 à 5 jours dès le premier de chaque mois (c'était le pied ^^) maintenant un coup je vais les avoir le 14 le mois suivant elles arriverons le 12 puis le 10 (là je me dis ah cool le mois prochain je les aurais le 8) puis finalement le 20 (logique) là dedans il m'arrive des les avoir 3 jours puis 2 jours après c'est reparti inversement je vais perdre du vieux sang durant 4 jours puis d'un coup pouf règles normals (franchement j'y comprend rien) on me dit que "c'est normal du vieux sang en fin de règles !" or moi c'est au début mais ils s'entêtent à me répondre la même chose. Le gynéco me rabache que si sa continu on l'enlèvera mais depuis Septembre ou tout les mois il ne peu pas faire de frottis pour x ou y raison il est patient, pour les règles hémorragique j'ai des médicaments pour calmer les saignements (3 par jours) quant je l'ai eu le premier midi j'en ai pris un hop plus de règles pendant une semaines j'ai recommencer 2 mois après même chose j'ai préférer rendre la boite à la pharmacie ^^.
    Après je le vie bien, je crois que c'est qu'une habitude à prendre pour moi comme pour mon corps, je ne lui ai jamais rien administrer pour gérer ce genres de choses qui sait j'aurais pris une pilule avant ou un implant ou je ne sais quoi ça serai peut être différent or là je lui fait subir un truc dont il n'à pas l'habitude, je vais attendre et je verrais bien, pour mon homme il ce sent mieux la moitiés du mois, par moment il semble regretter les préservatifs déjà à cause de la durée de mes règles mais aussi à cause du fil du stérilet qu'il sent et qui parfois le coupe (ce qui n'est pas super) mais bon ça sa arrive que très rarement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouah! Sacré expérience. Le fil du stérilet mon gynéco m'avait prévenu. Heureusement chez nous, il ne l'a sent pas, ou alors tout est assez "loin" pour qu'il ne la sente pas ^^ J'espère en tout cas que tu trouveras une solution agréable pour tout le monde.

      Supprimer
  18. Au niveau de la cup j'en suis encore aux tampons et serviettes (enfin tampons + serviettes de nuits...pour la journée plutôt ^^), bien que par moment je stress de mettre un tampon sachant que j'ai un stérilet (je ne sais pas si c'est autoriser ou non de cumuler les deux) mais avec des règles aussi abondante je n'ai pas vraiment le choix. Pour ce qui est de me réguler j'y arrivait encore il y à deux ans, j'y arrive encore par moment mais je crois que mes règles hémorragique ne m'aident pas pour ça mais je ne perd pas espoir de retrouver des règles normales et d'y re-parvenir un jours :). Pour la cup sa serai une bonne alternative en attendant sachant que j'ai des saignements abondants (un simple protège slip ne m'à jamais suffit) ado j'avais mes règles que 3 jours (le pied en tant que femme) le hic c'était que je devait dès le début cumuler tampon les plus gros) + serviettes de nuits le tout pour une heure (et encore quant j'avais 2h de cours d'affiler c'était risquer) et ça c'était qu'en journée donc imagine durant les nuits --' au fils des mois j'ai appris à dormir avec une alaise sous les fesses (au cas ou) quant tu es ados ça ne te gêne pas tant puis tu vieilli et tu prend conscience que ton homme n'aimera pas forcément le matin ou au réveil il retrouva sa femme dans un bain de sang carré au formes de l'alaise c'est pourquoi j'ai essayer de me réguler et j'ai fini par y arriver, j'ai virer les tampons, j'ai garder des grandes serviettes au cas ou et tout ce passait bien, quant j'ai accouché de ma fille je n'ai eu besoin d'aucune rééducation périnéal et j'ai recommencer à me réguler dès mon retour de couche. Pour mon fils ça à été plus difficile j'ai eu quelques soucis après l'accouchement un périnée tonic n'à pas que du bon, à peine mon fils né le placenta est sorti qu'à moitié et je me suis resserrer (je vous épargne la suite) un mois après l'accouchement j'avais encore des saignements (alors qu'en moyenne sa dure une semaine), gros mal de ventre, des nausées, des vertiges, je suis retourner à l’hôpital et je faisait un infection suite à des morceaux de placenta qui n'avais pas été enlevé depuis j'ai fait placer mon stérilet et me réguler est difficile par miracle j'y arrive la nuit (certainement du à la position allonger), puis au réveil je peu me retenir le temps de descendre pour aller au toilettes (ce qui est pas mal) après la journée c'est délicat donc oui pourquoi pas porter une cup menstruelle après avoir arrêter le budget préservatifs, dire adieu au budget serviettes et tampons ne me déplairai pas, je vais me renseignée. Merci beaucoup pour cet article, c'est vrais que ce n'est pas le côté le plus glamour ni le plus sexy des femmes mais on y échappe pas et je trouve ça bien d'en parler, mine de rien on en à besoin et nos compagnons ne comprennent pas forcément nos ptits soucis intimes. Bonne journée.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...