dimanche 8 avril 2018

Vers le zéro déchet, toujours en 2018


Il y a eu moins d’articles Zéro déchet ces derniers mois. J’ai continué à utiliser et mettre en pratique ce que je vous résumais dans ceux écrit l’été dernier. À la fin de chacun d’eux, je soulignais ce que je voulais faire en plus, dans ces domaines : cuisine, salle de bain et divers. Voici donc mes petits pas en avant de ces derniers mois.

Les produits frais

C’était mon challenge. Oser prendre mes récipients et demander à ce qu’on mette les produits frais dedans. Quand je prends moi-même des choses, je suis plus courageuse. Je n’ai pas besoin d’adresser la parole à qui que ce soit, j’ouvre mes sacs ou mes bacs et je prends ce dont j’ai besoin. Premier pas chez le boucher, qui aura fini par me donner du courage en affichant sur une pancarte qu’il était pour le zéro déchet. C’est donc beaucoup plus sereine que je suis arrivée avec mon récipient.
Le deuxième pas a été fait ces dernières semaines, à la laiterie. En tendant mon bac pour y mettre mes fromages, tous ensembles. Les sourires que j’ai eu en retour m’ont encouragée.

La lessive

J’attendais de terminer notre chimique en poudre avant de changer. Zéro déchet oui, mais pas de gaspillage. On finit avant de passer à autre chose. Je ne me suis pas longtemps posé la question, le magasin en vrac de la ville en propose de la liquide, avec une compo plutôt clean. Je suis arrivée avec mes vieilles bouteilles d’adoucissant chimique, et j’avais ma lessive. Un bouchon par machine suffit amplement. Et elle rend les vêtements beaucoup plus doux que l’industrielle. Gagnant, même dans le porte-monnaie. Et pour l’adoucissant, celui du magasin en vrac est top, ou alors du vinaigre fait parfaitement l’affaire. J’aime bien jouer à la petite chimiste, mais pas pour tout. Et la lessive ne fait pas encore partie de ces choses que j’ai envie de faire moi-même.

Bébé

Aucune astuce pour un bébé zéro déchet ici. C’est une question qui revenait souvent, et je préfère le mettre noir sur blanc quelque part. Depuis que je vous parle de ce mode de vie, beaucoup me demandent comment on fait avec notre fille pour éviter les déchets la concernant. Si j’ai décidé d’éviter la question, je ne suis pas fermée à la discussion. J’en parle volontiers, mais en privé. Vous parler de mes changements et mon mode de vie vers le zéro déchet ne me pose aucun souci. Par contre, je ne souhaite pas donner mon avis et conseils sur le zéro déchet de bébé. Les critiques ou remarques qu’il pourrait y avoir à ce sujet ne me plairont pas, et je ne souhaite pas en recevoir.
Par contre, mes messages privés (sur Instagram ou Twitter) ou mon adresse mail sont ouverts, et j’échangerais volontiers sur le sujet pour les intéressé(e)s.

En une année, les changements n’ont pas été drastiques, mais importants. Et ma poubelle s’en ressent, malgré le fait que je vive avec quelqu’un qui n’est pas encore très intéressé par ce mode de vie. Si je peux réduire ma poubelle d’un quart de son volume, c’est toujours ça. Certains gestes au début un peu contraignants sont devenus des habitudes. C’est pourquoi je vous encourage, si le zéro déchet vous intéresse, à y aller à votre rythme, encore une fois. On ne passe pas de déchets à zéro déchet en une nuit. Mais on peut aller vers moins de déchets chaque jour.




5 commentaires:

  1. Coucou Margaud !

    Merci pour tous ces articles, je les trouve beaux. Simples, vrais, encourageants. Je ne me suis pas encore lancée dans le zéro déchet (j'habite chez mes parents, mon copain ne sera pas chaud je pense ahah, et objectivement, la flemme de les 'combattre' doit jouer), mais ça m'intéresse beaucoup, et de plus en plus !
    Donc merci pour tous ces conseils, pour partager tes expériences avec nous, ça motive !
    Je pense que quand je me lancerai, tes articles seront d'un grand secours/soutien !

    Merci, prends soin de toi et de ta petite famille <3

    RépondreSupprimer
  2. J’ai moi aussi un compagnon pas encore très intéressée par ce mode de vie, mais du coup il me laisse faire ma tambouille dans mon coin, donc tout va bien !
    J’ai moi aussi fait quelques geste pour réduire mes emballages cette année, ce n’est pas non énorme mais j’avance petit à petit : je couds mes sacs à vrac pour les courses (j’en ai 4 et je prévois d’en faire 6 ou 7 de plus pour les fruits et légumes),
    Avec mes petits sacs je vais dans un magasin de vrac pour mon riz, mes pates et mes épices (c’est ma sortie du dimanche matin, ça me force à mettre un réveil et à mieux profiter de ma journée). Ca m’a permis de tester des trucs comme le pois chiche que je ne connaissais pas et des bonnes épices.
    Et récemment je me suis lancé comme défi de faire mes produits de beauté maison, comme mascara déo etc. J’ai tenté le déo, il fonctionne mais il est trop solide, et je viens de recevoir de quoi faire le mascara . Je tente aussi le rincage de cheveux au vinaigre de cidre dilué dans l’eau froide, on verra ce que cela donne, comme j’habite dans un endroit où l’eau est très calcaire ça fera peut-être du bien
    Disons que j’y vais à mon rythme, sans me presser. Je ne suis pas encore passé à la lessive moins chimique, la seule lessive que vend le magasin de vrac et à la lavande et j’ai cette odeur en horreur. Prochain objectif également : faire mon lait végétal maison ! 
    Voilà, bon courage en tout cas dans ta démarche, j’attends toujours ces articles avec impatience

    RépondreSupprimer
  3. Bravo ! L'idée est top mais tes conseils pour se lancer le sont davantage. Je suis complètement pour le zéro déchet, mais il faut une bonne organisation, et en m'inspirant de ton expérience je pense me dresser une liste "step by step" :) merci, à bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Petit à petit l'oiseau fait son nid, comme on dit.

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...