mardi 25 février 2014

Entre chiens et loups

Auteur : Malorie Blackmann
Editeur : Milan
Collection : Macadam
Parution : 2 Septembre 2005
Pages : 396
EAN-13 : 9782745918499

Callum m'a regardée. Je ne savais pas, avant cela, à quel point un regard pouvait être physique. Callum m'a caressé les joues, puis sa main a touché mes lèvres et mon nez et mon front.
J'ai fermé les yeux et je l'ai senti effleurer mes paupières. Puis ses lèvres ont pris le relais et ont à leur tour exploré mon visage. Nous allions faire durer ce moment. Le faire durer une éternité.
Callum avait raison : nous étions ici et maintenant. C'était tout ce qui comptait. Je me suis laissée aller, prête à suivre Callum partout où il voudrait m'emmener. Au paradis. Ou en enfer.

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s'affrontent à coup de lois racistes et de bombes. C'est un monde où Callum et Sephy n'ont pas le droit de s'aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d'un rebelle clandestin...

Et s'ils changeaient ce monde ?


Mon avis

Après Nos étoiles contraires, je reviens avec un livre qui m'a de nouveau bien retourné. Tant de fois conseillé, tant de fois oublié Entre chiens et loups aura attendu très longtemps dans ma Wishlist, et pourtant à chaque fois que je lisais un avis je me disais "il faut vraiment que tu le commence celui-ci, depuis le temps". C'est en refaisant ma carte de bibliothèque que j'ai craqué et que j'ai emprunté ce livre, entre autre.

Malorie Blackmann nous propose un univers horrible, mais pas si éloigné de la vérité. Malheureusement. De suite j'ai aimé cet aspect, cette nouvelle vision du monde, qui promet du coup de faire éclater beaucoup de chose, et pour un premier volume je ne m'attendais pas à autant d'explosions. Un style précis et efficace, l'auteur ne nous embête pas avec des futilités sans importance, on entre directement dans ce monde d'injustice et de différences.


Sephy est une jeune fille noire. Elle vit dans l’abondance et l’aisance, sa famille est très haut placée et elle ne manquera jamais de rien. Au début du roman elle est très jeune, à peine 15 ans, et est donc assez incertaine, pensant parfois bien faire elle ne se rend pas bien compte de la portée de ses agissements. Pour elle ce n’est pas mal ce qu’elle fait, c'est-à-dire être amie avec un blanc. Quand elle se pose à la même table que son meilleur ami, pour elle ce n’est pas mauvais, ce n’est même pas une forme de rébellion, juste un élan de gentillesse et d’amitié. Elle voit sa vie s’engager dans un chemin qu’elle ne souhaite pas, et pour elle c’est la fin du monde. A certains passages j’avais envie de la gifler pour qu’elle se réveille, qu’elle ouvre les yeux sur le monde dans lequel elle vit. Non ce n’est pas la fin du monde s’il n’est pas venu, non ce n’est pas parce qu’il ne t’aime pas qu’il a fait ceci, ou cela. Mais Sephy a au départ beaucoup de peine à se rendre compte de ça, son confort ne l’a pas habitué à ce qu’elle voit le monde sous un autre jour. Au fil des pages on la voit grandir, et quand au bout de deux ans on l’a redécouvre, on se rend compte qu’elle n’est plus la petite fille naïve et impulsive d’avant. Elle a de vraies valeurs, elle veut défendre la cause des blancs sans utiliser de violence. Et c’est une belle évolution qu’elle offre au lecteur.

Callum est le meilleur ami blanc. Il a deux ans de plus que Sephy et au début du livre on le découvre presque aussi innocent que son amie. Il souhaite simplement se prouver à lui-même et à sa famille qu’il peut accéder aux écoles des noirs et se faire respecter. Mais bien sur il va tomber de haut. Il est le dernier de sa famille, sa grande sœur a légèrement perdue la tête, et son frère et son père lui cachent beaucoup de choses sur leurs activités. La Milice, la rébellion des blancs, cette organisation qui le dégoute, va peut être lui changer la vie.  Il était peut être mieux préparé que Sephy à cette situation, à ce monde d’injustices, mais il va se prendre quelques claques avant de bien comprendre la situation. Et une fois arrivé à la fin du livre, je ne savais toujours pas ce que je devais penser de ce personnage. Autant Sephy m’a touchée car elle a changé, elle veut se battre pour l’égalité mais de la bonne manière. Autant Callum m’a semblé changer en se refermant, en gardant des œillères sur cette bataille. Ses agissements sont parfois mauvais, et juste après il ne veut qu’une chose, réparer ce qu’il a fait. Il est prit dans un étau et ne trouve aucun moyen intelligent d’en sortir. Il m’a fait de la peine, alors que je le trouvais vraiment charmant au début. Le sentiment que j’avais pour les deux personnages c’est tout simplement inversé en fait.

La trame principale est très bien raconté, on suit effectivement l’histoire d’amitié/amour de Sephy et Callum, mais autour de ça il y a bien plus. Et l’auteur travail son sujet parfaitement, grâce à cette relation. Elle met en scène des horreurs tout en construisant une histoire d’amour.

Ce roman nous offre une belle leçon de respect. Une couleur devrait définir nos droits ? Nos libertés ? Notre savoir ? On a envie de se battre aux cotés de ces personnages, réduire au silence ces gens qui croient encore que la vie est toute blanche ou toute noire. Malorie Blackmann a choisit un sujet dur et dangereux pour sa saga, et on ne peut que l’en féliciter, car elle a très bien fait. Je pense que ce roman remettrait pas mal d’idées en places à des personnes qui en auraient grandement besoin.

Personnellement j’ai été très touchée, et j’y suis allée de ma petite larme à la fin, comment ne pas craquer ?

Les avis des copinautes : Jess, Azariel, Mathieu, Marinette et d'autres sur la fiche BBM

 
Logo Livraddict

5 commentaires:

  1. Je me rappelle très bien quand je l'ai lu, je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer non plus ! C'est tellement triste !
    Je ne vais pas en dire plus pour ne pas spoiler les autres, mais je te comprends parfaitement.
    Là j'ai juste envie de le relire ^^

    RépondreSupprimer
  2. Qu'est ce que j'ai pleuré avec ce livre !
    Je n'ai pas encore lu la suite... Il faut que je refasse mon stock de mouchoir avant ^^

    RépondreSupprimer
  3. Un des gros coup de coeur de mon adolescence, j'ai du le livre une bonne 20aine de fois et il me fait toujours le même effet quand je lis la fin :'(

    RépondreSupprimer
  4. Même si j'ai eu du mal à le lire jusqu'au bout, j'ai quand même été bouleversée par la fin. Par tout le livre même. Et par la suite aussi.
    Est-ce que tu as lu les tomes qui suivent ? Il y a 4 tomes au total pour la saga.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je n'ai pas continué pour l'instant. Mais elle fait partie des séries que j'ai envie de terminer, donc ça se fera ;)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...