jeudi 20 février 2014

Les Artefacts du pouvoir, tome 4 : Dhiammara

Auteur : Maggie Furey
Editeur : J'ai Lu
Collection : Fantasy
Parution : 21 août 2010
Pages : 696
EAN-13 : 9782290016237


L'épreuve la plus dure de son existence attend encore Aurian : elle doit à présent affronter Eliseth, la Mage du Climat, qui s'est emparée de l'Épée de Feu et d'Anvar, l'homme qu'elle aime. Mais pour atteindre son ennemie, Aurian doit venir à bout de sa quête, qui la conduira à travers le temps jusqu'à l'ancienne cité des dragons, Dhiammara. Si elle veut triompher, elle devra en découvrir tous les secrets...


Mon avis


J’ai découvert cette saga il y a très longtemps, en 2008 il me semble. J’avais tout de suite adoré le premier volume car c’était de ces premiers tomes qui envoient ! Qui ne fait pas que placer des personnages et une intrigue, mais au bout des quelques 700 pages les lecteurs avaient déjà assisté à beaucoup d’événements. Le tout ne compte que 4 volumes, et pourtant j’ai prit 5 ans à tout terminé. Aucune idée pourquoi, mais il y a toujours des autres livres qui nous font envie, qui sont également intéressants, etc… Finalement je me suis décidée à le lire pour l’occasion du week end à mille.

Le style de l’auteur me plaît définitivement beaucoup. Elle possède cette plume remarquable qui fait voyager le lecteur dans ce monde étonnant. Lire quatre livre sur 5 ans forcément des fois on oubli certaines choses, certains personnages. Et j’avais très peur de ne plus me souvenir de grand-chose en attaquant le dernier. Avant de le commencer j’essayais de me remémorer ce qui c’était produit dans le troisième, il m’en restait des bribes, je croisais les doigts pour que cela me revienne en mémoire durant ma lecture du dernier. Et bien je crois que c’est assez rare, mais en le commençant samedi, j’ai vraiment eu l’impression de me retrouver chez moi, dans une ambiance familière et agréable, comme quand on retrouve des gens qu’on aime, pas revu depuis longtemps. Tous ces personnages m’ont accompagné dans une période de ma vie assez incroyable d’ailleurs, donc c’était très plaisant de les retrouver et de me souvenir petit à petit de tout.

Pour resituer un peu l’histoire, qui est très complexe, depuis le début nous suivons les aventures d’Aurian jeune Mage aux pouvoirs importants. Dès le premier volume il lui arrive mille choses, entre amour et trahison elle n’a pas eu beaucoup de chance. Son but est de récupéré les Artefacts du pouvoir, ces 4 objets puissants qui appartenaient à des anciens peuples qui existaient sur ces terres bien avant. Le Bâton de la terre, la Harpe des vents, le Chaudron de résurrection et l’Epée de feu. Mais bien sur elle s’est fait des ennemis, parmi les gens de sa propre espèce, d’autres Mages. SPOILER Entre Miathan, Mage puissant qui a presque tout apprit à la jeune apprentie Mage qu’était Aurian plus jeune et Eliseth la Mage du climat, qui ne l’a jamais aimé.
Au début de ce quatrième et dernier volume on découvre donc une Aurian plus que déboussolée qui a presque tout perdue, mais qui ne va pas arrêter de se battre. C’est bien sur un personnage de littérature qui me tient beaucoup à cœur, déjà pour l’avoir côtoyer très longtemps à travers ses aventures, mais aussi pour son courage. C’est un personnage qui redonne espoir, car quand elle n’a plus rien, plus personne pour l’aider à part elle-même, elle se relève toujours et continue d’avancer pour gagner pour retrouver les gens qu’elle aime. Comment ne pas la prendre en exemple ? Je ne vais pas trop m’étendre sur d’autres personnages en fait, car beaucoup, tous, ont évolués d’une manière considérable et si l’aventure vous tente je ne veux pas vous en dire trop à leur sujet.

Maggie Furey a vraiment construit un monde de fantasy assez complet. C’est une excellente narratrice, qui nous en met pleins la vue à travers sa saga. Ce que j’aime depuis le premier volume c’est le manque de facilité qu’on ses personnages et le nombre de chance que peuvent avoir les méchants pour gagner. C’est une saga qui a le profil pour finir mal, et en quoi cela ne dérangerait pas, car les deux points de vue sont plausibles. A sa manière elle est aussi un peu une George Martin, elle n’hésite pas à sacrifier certains de ses personnages pour la suite de son histoire, même si on les aime beaucoup.

Malgré un dernier tome haut en couleur et en action, je trouve que la fin été un peu précipitée est certaines questions restent ouvertes. En 100 pages ont assiste à la dernière bataille et confrontation entre les gentils et les méchants, et ce n’était presque pas assez long. Ce qui pourrait presque laisser présager un cinquième tome, peut être moins conséquent, mais qui permettrait de savoir définitivement ce que nos héros vont faire.

Pour moi cette saga est un petit bijou que j’ai adoré et que j’avais commencé sur un coup de tête. Je vais la garder très longtemps et j’espère pouvoir la relire une fois. 

Pour d'autres avis, la fiche BBM
 
Logo Livraddict
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...