vendredi 15 janvier 2016

Dans les forêts de Sibérie

Auteur : Sylvain Tesson
Editeur : Gallimard
Collection : Folio
Parution : 26 avril 2013
Pages : 289
EAN-13 : 9782070451500

Assez tôt, j'ai compris que je n'allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de réinstaller quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie. J'ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j'ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité.
Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l'existence.
Et si la liberté consistait à posséder le temps ? Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d'espace et de silence - toutes choses dont manqueront les générations futures ? Tant qu'il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.


Mon avis



En ce début d’année, j’avais besoin d’air frais ! Mon choix s’est automatiquement porté vers le livre de Sylvain Tesson et ses forêts sibériennes. Enfin, ce ne sont pas vraiment les siennes, mais vous avez compris.

Jour après jour, l’auteur va littéralement nous emmener avec lui durant six mois de vie solitaire dans une cabane au fin fond de la Sibérie. Et ce qui est sûr, c’est que début février là bas… il fait froid ! J’ai frissonné avec lui plus d’une fois. Je ne vais pas construire cette chronique comme je le fais pour d’autres. Il n’y a pas d’intrigue à développer ni de personnages à analyser. Juste un homme en manque de solitude qui décide de s’isoler durant six mois.

Sylvain Tesson aurait pu être monotone, nous bassiner chaque jour avec sa liste de choses à faire. Mais il va rendre son ermitage follement intéressant. On va vivre ces quelques mois de réclusion avec lui, en totale immersion. À commencer par son arrivée, avec son planning et les objets indispensables. Et mine de rien, il en faut des choses pour survivre tout seul ! Mais la liste qui m’a le plus intéressée est celle des 60 livres qu’il a décidé d’emmener avec lui. J’ai longuement étudié chacun des titres, en ai même rajouté à ma wishlist. Et je me suis demandé ce que j’aurais apporté comme livres pour six mois de solitude. Avec 160 livres dans ma PAL, j’ai de la marge on va dire.

Le plus fou dans ce roman, c’est cette routine qui s’installe, mais qui n’est jamais pareille. Ce n’est pas une routine dans ce cas, vous allez me dire, mais pourtant, malgré ses changements quotidiens, il y a des petites habitudes qui restent les mêmes. Il faut penser à la nourriture, même si l'on a acheté de quoi tenir. Il faut nourrir le poêle, sinon on gèle. Mais même avec ces obligations, tout peut se révéler différent. Tout est possible. Malgré son entraînement, même un homme comme Tesson n’est pas à l’abri d’un malheur. Et il va en connaître quelques-uns.
Venant ici pour être seul, il va pourtant devoir vivre avec la forêt, les animaux qui la dominent, ainsi que les hommes qui circulent régulièrement dans la réserve. J’ai aimé suivre ce « personnage », il est vrai, entier, parfois faux avec les gens qu’il croise, mais tellement sincère en même temps. C’est une belle leçon de vie et de philosophie qu’il m’a faite là. J’ai été soufflée par plusieurs de ses réflexions, suite à ses lectures, ses observations et ses connaissances. On se ressource grâce à lui, et l'on ressort de cette lecture encore plus humble qu’avant.

Tesson m’a donné envie de partir, comme chaque livre de littérature de voyage que je peux lire. Mais il m’a également fait réfléchir, sur des sujets qu’on peut aborder dans n’importe quelle situation, pas besoin d’être dans une cabane au fin fond de la Sibérie pour s’y mettre. Un voyage inoubliable. Même si les deux derniers mois sont un peu plus longs, un peu plus lassants, la leçon de vie est là, jusqu’au bout.

10 commentaires:

  1. Ahlàlà comme avec "Wild", tu me donnes super envie de partir en voyages dans ce livre :). Merci !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens justement de l'acheter, héhé ^^

      Supprimer
  2. Bonjour ! Tout d'abord, Très belle année 2016 ! Ce livre m'intéresse beaucoup! J'aime les histoires de ce genre !

    RépondreSupprimer
  3. Ah, j'ai très envie de découvrir ce roman et je dois dire que tu me donnes encore plus envie ! Il est dans ma wish-list depuis un moment d'ailleurs :)

    RépondreSupprimer
  4. Il m'a l'air très bien ce livre, je vais fouiner :) Merci pour ta chronique.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas lu le livre mais j'ai regardé le documentaire et j'ai adoré :)
    D'ailleurs, comme je te l'ai dit sur Livraddict, si tu veux voir le documentaire et que tu ne le trouves pas, je l'ai donc je peux te l'envoyer :)
    Gros bisous <3

    RépondreSupprimer
  6. Il me tente beaucoup, je pense craquer une fois que j'aurais lu Wild qui est déjà dans ma PAL ^^

    RépondreSupprimer
  7. Je devais avoir 15-16 ans quand j'ai lu ce roman et il y avait environ 2 mots par page que je ne comprenais pas mais j'avais beaucoup aimé quand même :)

    RépondreSupprimer
  8. Salut Margaud !

    Ce livre me tente énormément, et je pense l'emprunter prochainement à la médiathèque ! ^^

    Vu que tu aimes ce genre de livre, je peux te conseiller ce livre : Ambassadeur des bêtes, de Grey Owl ! Je ne l'ai pas encore lu, mais il est dans ma PAL et je vais le sortir surement en Février ! Par contre, il n'est pu publier je crois, mais tu peux le trouver en occasion ! Sinon, pour te décrire ce livre en quelques mots : cabane de rondins, nature, CANADA (!!!), lac, amitiés originales avec des animaux... Bref, je pense qu'il pourrait te plaire ! ^^

    A plus,

    Héloïse.

    RépondreSupprimer
  9. Je l'ai lu récemment ! Une très belle lecture, idéale pour terminer l'hiver ! Et comme toi, j'ai rajouté quelques livres de sa bibliothèque !
    Bon dimanche à toi.
    Claire Belgato

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...