lundi 2 mai 2016

Retour à Little Wing



Auteur : Nickolas Butler
Editeur : Points
Collection : Points
Parution : 20 août 2015
Pages : 375
EAN-13 : 9782757849194

Ils étaient quatre inséparables. Hank, Kip, Ronny et Lee. Les rois de la petite ville de Little Wing. À l'âge adulte, leurs chemins ont divergé. Certains sont restés et voudraient fuir. D'autres sont partis loin et ne pensent qu'à revenir. Tous sont en quête de quelque chose, du bonheur peut-être. Quoi qu'il arrive, Little Wing est leur port d'attache. C'est chez eux. Et toujours, ils y retournent.


Mon avis

Merci aux éditions Points pour l’envoi de ce livre. J’ai commencé « Retour à Little Wing » en attendant quelque chose de particulier. Je ne l’ai pas vraiment eu, mais ce que j’ai découvert m’a tout autant plu.

On rencontre quatre amis qui sont nés à Little Wing. Chacun effectue ensuite son parcours… qui ne lui convient pas complètement. Entre ceux qui rêvent de partir et ceux qui veulent revenir. L’auteur utilise le schéma de la petite ville des États-Unis où tout le monde se connaît, pour nous croquer en quatre profils différents la société d’aujourd’hui.

Celui qui n’est jamais parti, qui s’est marié avec une fille de son école, deux enfants, une ferme peu rentable, quelques dettes et des envies de grandeur quand il regarde chez le voisin.
L’artiste qui a réussi, qui s’est envolé dans toutes les grandes villes du monde, qui a tout testé. Mais qui rêve de la vie paisible de ses amis restés à Little Wing.
L’entrepreneur qui n’a pas fait les bons investissements, qui s’est marié à une femme d’une autre ville, qui a toujours été jaloux de la réussite des autres.
Et le simple de la bande, qui a eu un accident, dont il ne se remettra jamais complètement. Qui n’espère pas grand-chose, mais qui aimerait tant partir, qu’on le laisse tranquille.

J’ai ressenti une atmosphère assez oppressante, on ne se sent pas vraiment bien à Little Wing. On se sent épié, jamais vraiment seul, toujours jugé. Il ne se passe pas grand-chose, c’est un quotidien à la limite du malsain.

En lisant ce bouquin, je me suis rendu compte que Little Wing représentait assez bien le monde d’aujourd’hui. Ce mouvement de « l’herbe est plus verte ailleurs » s’est considérablement développé avec Internet, les réseaux sociaux, les vies parfaites d’Instagram, les mises en scène des vlogs de Youtube. On regarde, qu’on le veuille ou non, « quotidiennement » la vie des autres, et inconsciemment on en vient à vouloir mieux pour nous.
Là où Retour à Little Wing est intéressant, c’est qu’il remet les pendules à l’heure à la fin. Quand on le referme, on se dit que finalement notre routine n’est pas trop mal, et qu’au moins il n’y a aucune mise en scène pour la rendre parfaite aux yeux des autres. Elle est ce qu’elle est. On devrait prendre plus de temps à se rendre compte que ce qu’on a vaut tout autant que ce que les autres essayent de nous montrer.

2 commentaires:

  1. J'ai acheté ce roman lors de sa sortie en poche, j'espère qu'il me plaira! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Margaud !

    C'est simple, depuis que je lis tes chroniques/avis et que je te regarde sur Youtube ma PAL c'est agrandie ! :)
    J'hésitais un peu pour ce livre, mais tu m'as convaincue (comme pour beaucoup de livres) ! "Retour à Little Wing" va aller direct sur ma wishlist ! :)

    Je te souhaite de bonnes lectures, comme tu le dis souvent ! ;)
    Bises de bretagne ! ;)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...