lundi 16 mai 2016

Salon du livre de Genève 2016 : mon expérience



Prendre le temps. Me poser, pour vous parler de mon expérience en tant que programmatrice de stand de salon, pour le Salon du Livre de Genève. Tout a commencé en automne 2015, après le Livre sur les Quais, les directrices du Salon du Livre me contactent pour me proposer de prendre en main la programmation d’un nouvel espace, le pôle Young Adult. Il faut partir de zéro, j’ai quasiment carte blanche, et comme point de départ les plannings des autres espaces. Je commence par contacter les maisons d’édition, leur demande de me proposer des auteurs, ou je propose de moi-même des auteurs que j’aimerais recevoir. Tenter d’avoir des gros noms, pour descendre la demande selon l’offre. Beaucoup d’échanges, beaucoup de changements de planning, un puzzle constant jusqu’aux derniers jours avant le salon. J’ai passé de nombreuses soirées, plantée devant mon tableau Excel, à essayer de faire la meilleure programmation possible et à commander les livres qui correspondent le mieux à cet espace. 

 Le stand est prêt à accueillir les visiteurs

La semaine de toutes les réponses arrive enfin, et le mardi, j’ai la tête dans les cartons, avec mes collègues de cinq jours, pour donner vie à ce stand. On déballe, on met en place, on fait des piles, etc. Mercredi c’est le jour J, l’espace ouvre enfin ! C’est la course, car il faut accueillir les auteurs, commencer les premières tables rondes, aller se faire maquiller pour le plateau de La puce à l’oreille, revenir sur le stand, repartir pour le plateau, faire des photos, répondre à quelques questions, interviewer Emma Daumas, qui m’a fait une belle impression. Bref, c’est l’effervescence ! La fin de la première journée arrive enfin, on respire un grand coup, et on repart de plus belle avec le dîner d’inauguration, en compagnie de Vincent et de l’auteur Jean-Luc Marcastel, qui ne voulait pas se retrouver tout seul. Je tombe sur Bruce de la chaîne et du livre E-Penser, quelqu’un de très gentil. Le repas est plus que copieux, et vers 22 heures on repart pour l’hôtel. Une bonne nuit de sommeil nous attend.

Jeudi et vendredi se ressemblent, on court, on vend, on accueille, on questionne. Et on rigole beaucoup durant le live du Salon le vendredi soir en compagnie d’Emilie, et les auteurs Olivier Gay et Gabriel Katz qui ont joué le jeu. La grosse journée de samedi arrive, et je stresse d’avance. Je dois recevoir la Youtubeuse Andy Raconte et son livre Princesse 2.0. Je tente d’obtenir des guide-foule pour essayer de contenir les jeunes filles qui attendent depuis deux heures l’arrivée d’Andy. Malheureusement, ces derniers n’arriveront jamais. Juste avant de commencer, je rencontre enfin cette princesse des temps modernes. Andy est grande, impressionnante, mais semble timide et elle-même impressionnée par ce qui l’attend. Pendant ce temps, Hugo des Questions Cons gère lui-même ses fans, prend le temps de faire des blagues, des photos et des dédicaces. Je le trouve franc et détendu, quelqu’un avec qui on apprécie papoter. Il restera d’ailleurs bien plus longtemps que prévu pour pouvoir contenter toutes les personnes qui sont là pour lui. Andy, quant à elle, doit partir après deux heures de dédicace. Les larmes des jeunes fans et l’impatience des parents se fait ressentir, la foule commence à gronder, et la sécurité arrive enfin. Il faudra sept personnes pour la faire sortir du salon. Cent-trente chanceuses auront pu avoir leur dédicace et leur photo, les quatre-cent-cinquante autres… rentreront chez elles, tristes pour quelques heures de ne pas avoir pu faire un câlin à leur idole. Je souffle un bon coup, le plus gros de la journée est passé ! Et j’en suis ravie. L’histoire d’Andy aura fait le tour du salon. 

Emilie Bulledop s'amuse au whisper challenge avec l'auteur Clélie Avit

On attaque beaucoup plus sereinement la journée de dimanche, qui promet d’être calme comparée à samedi. La blogueuse Melissa Bellevigne arrive pour se faire interviewer par ElooBooks, la dédicace se met également en place, et contrairement à la veille, les fans sont beaucoup plus détendus et attendent patiemment que Melissa puisse parler à tout le monde. Un vrai plaisir.
La journée se termine, les cartons arrivent et on remballe les bouquins. Je me remballe moi-même dans le train. La maison arrive, et se transforme en véritable cadeau après cette semaine exténuante. Mais on ne se repose pas sur nos lauriers pour autant. Lundi arrive déjà, et le travail reprend, sans pause…

C’était une expérience incroyable ! Un moment hors du temps. J’avais l’impression de vivre dans une bulle durant cinq jours. Il y a eu des moments plus faciles que d’autres, mais je les garde tous comme des instants uniques qui ne peuvent que me faire grandir pour la suite. 

Jean-Luc Marcastel ne rigole pas quand il dédicace :)

10 commentaires:

  1. Je suis très contente pour toi de voir que ta passion te fais vivre de plus en plus de choses, c'est amplement mérité :)
    J'aurais adoré venir au salon, l'ambiance avait agréable ! Reposes toi bien :)

    RépondreSupprimer
  2. T'es juste géniale ! Je te souhaite que du Bonheur et tout plein de salons comme celui-ci... merci pour tout.. vraiment *Bisous*

    RépondreSupprimer
  3. Coucou, merci pour ce compte-rendu qui nous permet de voir l'envers du décor. Contente pour toi que tu ai ce genre d’opportunités et je t'en souhaite beaucoup d'autres même si c'est éreintant. Bonne semaine et belles lectures!!!

    RépondreSupprimer
  4. Une expérience à 100 à l'heure retranscrite d'un souffle! A te lire je suis très sincèrement épatée de la dose massive de travail mais aussi de plaisir qu'a provoqué cette expérience pour toi . Merci pour ce partage qui nous offre un autre regard... De l'intérieur !

    RépondreSupprimer
  5. Bravo pour toute cette organisation !! Je viens au Salon du Livre de Genève tous les ans et cette année est la plus réussie de toute pour moi, et l'espace Young-adult y est pour beaucoup ! ^.^

    RépondreSupprimer
  6. Ce n'est jamais facile de gérer ce genre d'événement, même lorsqu'il s'agit que d'un stand. Tu as eu le courage de relever ce défi et c'est tout à ton honneur ! Merci pour ce compte-rendu. Et bonne continuation par la suite. En te souhaitant de nouvelles expériences comme celle-ci !

    M.G.

    PS : dernière photo : les couvertures de ces deux romans sont toujours aussi sublimes ** Jean-Michel Marcastel semble quand même avoir un p'tit rictus sur la droite !

    RépondreSupprimer
  7. Je suis heureux de voir que ça a été une expérience aussi merveilleuse que ça en avait l'air :) Félicitations et continue comme ça, tu fais des choses géniales ! Gros bisous ♥

    RépondreSupprimer
  8. Quelle expérience unique et quelle opportunité d'avoir pu organiser ça ! J'imagine que ça n'a pas été facile mais le résultat doit vraiment en valoir la peine. J'aimerais beaucoup pouvoir venir faire un tour dans ce salon l'année prochaine !

    RépondreSupprimer
  9. Je n'ai pas pu être là, mais rien que de lire ton rendu d'expérience, j'aurais bien aimé. Je trouve que c'est une merveilleuse opportunité d'avoir pu faire cela et que tu est la personne qui le méritait, notamment quand on voit que tu aimes les livres. Plus, ta passion transpire même à travers cet écran d'ordinateur.
    Bravo Margaud ! Continue, tu est une ambassadrice du livre formidable !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...