lundi 26 décembre 2016

Le coeur entre les pages

Auteure : Shelly King
Éditeur : Préludes
Collection : -
Parution : 5 mai 2015
Pages : 373
EAN-13 : 9782253191001

Maggie, 34 ans, vient d'être licenciée de la start-up branchée de la Silicon Valley où elle travaillait. Que faire sinon traîner au Dragonfly, la pittoresque librairie de livres d'occasion ? Lassé de la voir végéter, Dizzy, son meilleur ami, lui propose de participer à un club de lecture. Au programme : L'Amant de Lady Chatterley.
Dans l'édition ancienne qu'elle déniche, Maggie découvre une mystérieuse correspondance amoureuse...
Cette découverte va bouleverser la vie de la jeune femme et celle de la petite librairie menacée de fermeture par la concurrence. Le tout sous les yeux espiègles de Grendel, le chat qui a élu domicile parmi les rayonnages.
Spirituel, mordant, généreux, Le Coeur entre les pages est un premier roman au charme fou, une histoire à la fois drôle et sensible qui chante la mélodie joyeuse des livres que nous avons aimés.


Mon avis

Ce livre a été lu dans un contexte un peu particulier. Pour resituer tout ça, je l’ai commencé samedi 26 novembre. Et à ce moment-là, je ne le savais pas encore, mais ce livre allait sauver mon week-end. Car ma petite fille est arrivée le 28 novembre, et quand le travail se met en route… il faut s’accrocher et essayer de se vider la tête comme on peut. Le roman de Shelly King m’aura donc accompagné dans ces moments, et restera à jamais dans ma mémoire comme étant le livre que je lisais lors d’un des plus beaux jours de ma vie.

En le commençant, je savais que j’allais être conquise. Une librairie d’occasion et une femme un peu perdue dans la vie, qui vient de perdre un emploi prestigieux. Maggie essaie de passer le temps, et lit des romances historiques au Dragonfly, la bouquinerie de son quartier. Son meilleur ami lui propose de participer à un club de lecture, pour essayer de se faire bien voir auprès d’une femme très influente dans le monde des start-ups à succès, milieu dont Maggie vient de se faire licencier. Le roman du prochain rendez-vous ? L’amant de Lady Chatterley. Mais dans l’édition de Maggie, se cache bien plus qu’un roman. La jeune femme y découvre une correspondance poétique et enflammée.

C’est un presque coup de cœur pour ce roman. Il est tout doux, et m’a vraiment fait du bien. J’ai apprécié le personnage de Maggie, même si je ne me suis pas sentie très proche d’elle. Elle fait partie de ce genre de personnages qui ne me ressemble pas, mais qui me touche. Ses actions partent d’une bonne intention, malheureusement, elle ne se rend pas toujours compte que des gens peuvent se retrouver blessés par ses choix. Elle l’apprendra à ses dépens. C’est quelqu’un de très humain. Une belle personne, qui possède ses failles et ses défauts. J’ai toujours de la peine avec ces personnages trop parfaits, ou trop lisses. Maggie entre dans la catégorie « réaliste ». J’aurais pu la rencontrer au Dragonfly et échanger des avis livresques avec elle.

L’intrigue repose sur cette correspondance, entre autres. Tout va graviter autour de ça, mais l’auteure fait entrer beaucoup plus d’enjeux. Les échanges romantiques entre Henry et Catherine dans le roman de D. H. Lawrence, vont faire bouger beaucoup de choses. Pour Maggie, mais pas que. Et c’est ce qui m’a beaucoup plu dans cette histoire. C’est cet élément déclencheur assez minime qui va tout changer. On retrouve également cette ambiance à la Amélie Poulain, car Maggie va essayer de découvrir l’identité des deux amants de papier. L’atmosphère que dégage ce roman est très importante pour moi, et bien retranscrite. L’auteure mélange deux univers plutôt différents, pour les faire cohabiter. La bouquinerie Dragonfly n’est pas rentable pour son propriétaire, qui aime simplement y accumuler des livres, et voir des gens repartir avec pour quelques dollars. C’est poussiéreux et cosy. En parallèle, on découvre l’univers de Maggie, celui des start-ups de San Francisco, à la pointe de la technologie, avec un vocabulaire très particulier et qui évoluent à vitesse grand V. La rencontre de ces deux univers est très bien amenée, et ils se marient à merveille !

Il manquait un petit quelque chose pour que la bonne lecture se transforme en coup de cœur. Mais j’ai passé un excellent moment de lecture grâce à Maggie, Henry et Catherine.

5 commentaires:

  1. Tiens... pourquoi pas! Moi qui cherchais du doudou ces derniers temps!

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est dans ma PAL depuis trop longtemps, je pense que ça sera une lecture pour début 2017 :)

    RépondreSupprimer
  3. Ton article me donne tellement envie de le lire !

    RépondreSupprimer
  4. Quel joli souvenir livresque que celui qui a accompagné la naissance de ta fille!
    Ta chronique m'a fait ajouté ce livre à ma WL. La découverte de lettres d'amour et je craque ;)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai beaucoup aimé ce livre. Je l'avais depuis un moment dans ma PAL, et puis je me suis décidée :) Ce qui m'a charmé, c'est l'audace dont Maggie fait preuve et la facilité avec laquelle elle parle. Les choix qu'elle prend concernant la librairie sont pertinent et ingénieux.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...