lundi 22 mai 2017

Gardiens des cités perdues, tome 1

Depuis des années, Sophie sait qu'elle n'est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l'école, où elle n'a pas besoin d'écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d'une mémoire photographique... Mais ce n'est pas tout : ce qu'elle n'a jamais révélé à personne, c'est qu'elle entend penser les autres comme s'ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d'Histoire naturelle quand un étrange garçon l'aborde.
Dès cet instant, la vie qu'elle connaissait est terminée : elle n'est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu'elle a quitté douze ans plus tôt. L'y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l'a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n'a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?


Mon avis

Cette saga est aimée par beaucoup, j’avais donc de l’appréhension en la commençant. C’est bien connu, plus on me parle positivement de quelque chose, plus j’ai peur d’en attendre trop. Le comble pour une libraire, blogueuse et booktubeuse en fait. Car mon rôle et mon but est de vous donner envie de lire ce que j’ai aimé. Et pourtant, je sais à quel point on peut être déçu par des livres trop encensés. C’est pour quoi j’essaie, même à travers mes coups de cœur, de vous laisser un peu dans le flou, sans trop en dire, mais croyez-moi, c’est difficile. En général quand on aime, on veut en parler tout le temps. Ce qui s’est passé avec beaucoup de lecteurs concernant la série Gardiens des citées perdues. 

Soyons honnêtes, dès le départ, je n’ai pas été emballée par ce premier tome. Je ne suis pas dans l’optique de lire la suite, même si déjà quelques lecteurs ont pu me dire de m’accrocher. En ce moment, ce n’est peut-être pas ce qu’il me faut, je pense donc laisser passer cette série.
Malheureusement, j’ai trouvé que Shannon Messenger avait un univers très brouillon, malgré son imagination. Il y a de très bonnes idées, mais peu de choses sont imagées. J’avais une sensation de flou durant toute ma lecture concernant les lieux où se trouvent les personnages par exemple. L’autrice intègre très vite beaucoup d’éléments du monde des elfes, qui nous sont totalement inconnus et dont on ne connaît pas la forme ni l’utilisation. Si les explications arrivent petit à petit avec les découvertes de Sophie, le personnage central, il y a des choses qui restent très vagues et qui m’auront plus parasité que vraiment apporté de l’intérêt pour l’histoire. 

Les personnages relèvent un peu le niveau. Sophie est une petite fille brillante pour son âge, chez les humains. Sauf qu’elle n’a rien à faire chez eux. Une fois arrivée dans le monde des elfes, elle a tout à apprendre. On la découvre, forcément, dotée de pouvoirs trop puissants pour son âge et des origines obscures et inconnues. Les personnages qu’elle va rencontrer sont pour la plupart pas mal clichés : le gentil garçon/meilleur copain, la meilleure copine qui n’aime personne, le beau gosse à l’humour un peu lourd, le beau gosse tout court et sa sœur. À part Dex (le gentil garçon/meilleur copain), les autres ne m’auront pas marquée. Dex représente pour moi une sorte de Ronald Weasley. Sympa, qui ne s’arrête pas aux apparences et qui essaie tant bien que mal d’aider Sophie à comprendre cette nouvelle vie (le coup du MP3, est l’un des meilleurs passages).
Pour le reste, je suis restée pas mal hermétique à cette histoire. Shannon Messenger envoie beaucoup d’informations et je crois que je ne faisais pas le lien entre tout ça. Il n’y avait pas cette étincelle qui me fait poursuivre une lecture avec envie et avidité. J’étais simplement lasse de reprendre mon livre. J’attendais que les choses se passent, et même quand elles arrivaient enfin, je restais sur ma faim.

L’intrigue n’aura pas su me convaincre. Il y a de bonnes idées, je ne peux pas le nier, mais le monde ne me pas séduite. J’avais l’impression de ne pas être dans la tête de l’autrice, contrairement à d’autres lecteurs, et de ne pas réussir à la suivre. Passer une lecture à essayer de visualiser des lieux et des objets inconnus, car leurs descriptions ne me convainquaient pas, c’est pénible au bout de 500 pages.


Autrice : Shannon Messenger
Editeur : Lumen
Collection : -
Parution : 15 mai 2014
Pages : 515
EAN-13 : 9782371020047

14 commentaires:

  1. Coucou Margaux

    Ce livre fait depuis peu parti de ma PAL car tout comme toi j'en entends énormément parler et j'ai envie de me faire mon propre avis. Lorsque j'entends que du bien d'un livre, je préfère attendre pour le lire et me faire mon propre avis. Désolée que celui ne t'ai pas plu mais les goûts et les couleurs sont propres à chacun 😊 Merci pour cet article et à bientôt 😘

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, et ce n'est vraiment pas grave pour le coup. Je suis très contente de voir qu'il plait à beaucoup de monde, car il a du potentiel. Je ne suis juste pas son public je pense.

      Supprimer
  2. Coucou ! J'avoue que même si j'adore cette saga, je te comprends. J'avoue que moi-même j'ai été dans le flou et je le suis encore un peu car il y a énormément de choses à intégrer. C'est pour çà que j'aurais aimé dans le livre avoir un "dictionnaire" et des plans pour mieux assimilé le tout. Dommage que tu n'as pas été convaincu. J'espère que tu auras de meilleures lectures ! Biz !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une carte aurait été le top du top ! J'aurais certainement pu mieux m'y retrouver. Et un glossaire aurait été sympa aussi :)

      Supprimer
  3. Je suis comme toi, dès que j'entends beaucoup trop parler d'un livre, j'en attends énormément et souvent... patatras.

    Celui-ci me faisait envie depuis longtemps, l'imaginaire avait l'air vraiment prometteur ! Mais ton avis m'a un peu refroidie en fait... Rester dans le flou durant une lecture est le truc qui me déstabilise le plus et qui m'empêche complètement d'aimer mon livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme il est sorti en poche, tu pourrais tenter le coup, sans forcément être perdante. Souvent quand je suis pas sûre, j'emprunte ou j'attends la sortie poche. Ca me fait moins mal quand la lecture ne me plait pas ^^

      Supprimer
    2. Haha je vais éventuellement regarder à ma bibliothèque :) je pense que oui, ça adoucit la déception dans ces cas là

      Supprimer
  4. Pour l'instant le livre m'attends sur mon étagère on verra ce que ça va donner ...

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas lu cette histoire mais c'est vrai que j'en ai entendu de très bons avis aussi. Mais avec les bons avis vont les grandes attentes...
    Dommage que ça ne t'aies pas plu en tous cas :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est souvent le risque en effet. Il faudrait savoir plus se détacher des avis, mais quand on le voit partout... c'est difficile.

      Supprimer
  6. Coucou Margaud !

    J'ai également lu ce roman et j'en suis ressortie assez frustrée. J'ai eu comme toi cette impression de flou durant ma lecture, notamment en ce qui concerne l'univers. J'ai également trouvé que les personnages étaient assez clichés, même si l'héroïne était attachante. Je ne pense donc pas poursuivre cette série.

    La raison de notre déception est peut-être le fait que d'autres histoires reprenant les mêmes codes ont déjà été écrites auparavant (comme Harry Potter par exemple). Nous en attendions sûrement trop, comme tu l'as si bien expliqué dans ta chronique. Peut-être étions nous également trop "âgées" pour lire Gardiens des cités perdus? Personnellement, j'ai eu l'impression en refermant le livre qu'il m'aurait beaucoup plu si je l'avais lu lorsque j'étais plus jeune.

    Continue à faire des vidéos et des chroniques ! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai aussi cette sensation de ne peut-être, personnellement, plus avoir l'âge pour l'apprécier à sa juste valeur. Parce que je pense qu'il y un vrai potentiel. Mais peut-être pas avec nous.

      Supprimer
  7. Coucou Margaud,

    J'ai également trouvé l'univers très enfantin mais surtout trop introductif ! je pense qu'il y a vraiment du potentiel mais malheureusement les problèmes se résolvent trop rapidement et sans grande difficulté et en plus, il faut bien le dire, l'histoire n'avance pas beaucoup durant ces 500 pages.

    Je vais quand même lire la suite pour voir si le tome 2 arrive à remonter la pente...

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...