lundi 8 octobre 2018

Ecouter mon cycle


La magie des livres, c’est de pouvoir trouver son bonheur sur n’importe quel sujet. J’ai toujours aimé l’occulte, la nature, la sorcellerie. La pratique Wicca m’intéresse beaucoup, mais c’est un sujet très vaste, et étant totalement autodidacte sans tout suivre, difficile de vous en parler clairement. Pour essayer de faire simple, je crois à la magie verte, en la nature, aux cristaux, aux herbes et à la magie intérieure. (L’ouvrage « Wicca » de Scott Cunningham est plutôt intéressant, et assez libre, si le sujet vous intrigue un peu.)

Vous parler des menstruations ici me semblait un bon commencement, car c’est à travers elles que j’ai vraiment pu me détacher et aller vers ce que je voulais depuis de nombreuses années. Avant ce que je vais vous décrire plus bas, je peinais à me trouver. Je ne me sentais pas en accord avec différentes choses, à commencer par ce en quoi je croyais. Étrangement, je ne me sentais pas légitime, alors que c’était un raisonnement bidon.

Dans cet article, je vous parlais de la cup (et du stérilet) et j’ai souligné quelque chose qui aujourd’hui a changé. Au moment de cet article, et il n’y a encore pas si longtemps que ça, je clamais ouvertement que mes menstruations je m’en passerais bien, mais pas pour une question de douleur, juste parce que ça m’embête. Je rembobine un peu pour vous en dire plus.

Jusqu’à mes 24 ans, mes menstruations étaient un cycle plutôt passif de ma vie. J’ai la chance de ne pas éprouver de douleur durant cette période, mais c’était surtout que je trouvais ça gênant, dans le sens pratique. Qu’importe le moyen de protection hygiénique, je trouvais ça chiant. Puis c’est à cet âge-là que le désir d’avoir des enfants s’est confirmé. Après l’arrêt de ma pilule, chaque mois quand quelques gouttes de sang apparaissaient dans ma culotte, c’était la déprime. J’ai donc commencé à détester mes menstruations. Quand je suis tombée enceinte, je les ai vite oubliées. Le retour de couche aura été un peu long, un mois et demi très bancal et complètement déréglé. La pose du stérilet au cuivre a suivi, et le rythme est revenu. Mais je gardais toujours cette haine envers mes menstruations. Je ne les voulais plus. N’étant pas fan des hormones, je ne voulais pas les stopper de façon non naturelle. J’ai donc pris mon mal en patience.


Et puis j’ai recommencé à m’intéresser à la Wicca, pratiques et croyances que je gardais au fond de moi, mais que j’avais un peu reléguées dans la base arrière de mon cerveau.
À travers mes différentes lectures (et j’en présenterai d’autres avec le temps), je me suis arrêtée sur le féminin sacré. Après la lecture de La puissance du féminin de Camille Sfez, mes menstruations sont devenues importantes. J’ai appris à les respecter, à les accepter et à les connaître. J’ai commencé mes diagrammes lunaires, et depuis, je me comprends mieux. Le diagramme lunaire est une sorte de tracker (pour faire simple) que l’on sépare en quatre saisons : hiver (menstruations), printemps (pré-ovulatoires), été (ovulations) et automne (prémenstruel). Chaque jour, on note dans quel quart on se trouve. C’est ainsi que j’ai pu découvrir que pour l'instant j’ovulais durant la nouvelle Lune et que j’avais mes menstruations durant la pleine Lune, ce qui ferait de moi une femme Lune Rouge, quelqu’un de tourné vers son développement intérieur. Suivre mon cycle, mettre des mots sur mes différents ressentis selon les saisons de mes lunaisons me permet de mieux comprendre mes humeurs ou mes émotions. Aujourd’hui, j’ai appris à vivre avec, et à m’écouter.
Entrer dans cette étape de redécouverte de mon cycle m’a ouvert les yeux sur ce que je voulais vraiment. C’est grâce à ça que j’ai pu enfin me rediriger vers ce en quoi je crois depuis des années. J’ai réussi à mettre la légitimité à la poubelle, dans ce domaine, mais pas que. Et le syndrome de l’imposteur m’a quittée.

Le blog n’est pas uniquement littéraire, vous l’avez compris depuis un moment. De nouvelles tranches de vie vont apparaître, ici et sur Instagram. Ce sont les deux plateformes les plus bienveillantes et ouvertes d’esprit que j’utilise, et c’est sur celles-ci que je compte vous parler gentiment de Wicca et toutes les choses que je fais graviter autour de cette pratique.


14 commentaires:

  1. Merci pour cet article, il m’a beaucoup intrigué et m’ouvre à de nouvelles pistes sur la connaissance de mon corps. Déjà depuis quelques mois, je commence à comprendre mon corps et je sais très précisément à quelle phase du cycle je suis (je ne prends pas de contraceptif). C’est marrant, moi aussi je suis une femme « lune rouge » je ne pensais pas que la lune avait un tel impact sur nos vies. Merci Margaud!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assez fascinant quand on commence à s'y intéressée.

      Supprimer
  2. Comme c'est intéressant. Je suis totalement novice sur ce sujet. Mais j'en entends parler de plus en plus et ça m'interpelle.
    En ce moment je ne suis pas sereine vis à vis de tout ça, j'aimerais bien tomber enceinte et ça ne vient pas et j'avance en âge (j'ai 41 ans), ça devient plus compliqué.
    Je vais lire La puissance du féminin, il est déjà dans ma wish list, et je suivrai avec grand intérêt tes articles à ce propos :)
    Je suis vraiment curieuse de découvrir et d'en apprendre plus sur la magie verte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes mes bonnes ondes t'accompagnent. C'est terriblement frustrant quand la nature ne se déclenche pas.

      Supprimer
  3. C'est très intéressant! Merci pour ce partage, bisous ❤

    RépondreSupprimer
  4. très interressant comme article, surtout que j'ai des cycles très irrégulier et du coup c'est plutôt handicapant dans la vie quotidienne et je sais pas trop si le cycle lunaire à quelque chose à voir avec ceci. Je vais me pencher sur la question ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien que l'étudier un peu, ça permettra peut-être de comprendre cette irrégularité.

      Supprimer
  5. Merci pour cet article intrigant et enrichissant !
    Je te suis depuis plusieurs années déjà et plus tu évolues, plus j'apprécie ton travail, tes articles, tes partages que ce soit ici, sur YouTube ou sur IG) tant ils résonnent avec mon propre cheminement (zéro déchet, vivre plus en accord avec soi, équilibrer ses rôles et identités - femme, mère, compagne, féministe, etc.).
    Tu m'as complètement convaincue avec cet article, je vais m'empresser d'aller lire les livres conseillés, car ce sujet m'attire de plus en plus !
    Merci, merci mille fois encore pour ta bienveillance, tes conseils, ton naturel - tu es définitivement l'une des femmes qui m'inspirent au quotidien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! c'est vraiment un commentaire adorable, qui me motive beaucoup.

      Supprimer
  6. Un article très intéressant ! Contrairement à toi, je n'ai jamais détester mes règles. J'y suis assez indifférente, inquiète quand elles sont pas là, plutôt agacée quand elles sont là sans trop y faire attention. Pourtant, dans le cycle de vie d'une femme, elles représentent tellement de chose ! J'ai trouvé ton article très intéressant et j'ai très envie de regarder un peu ça de mon côté aussi. Merci beaucoup =D

    RépondreSupprimer
  7. Coucou :)
    C'est la première fois que je passe par ici, je te suis déja depuis un moment sur youtub et Instagrame.
    Je ne connaissait pas cette façon de suivre mon cycle, mes règles tombant en pleine période de pleine lune depuis quelques années (pour mon ovulation je n'en sais rien je me suis jamais posé la question). Je vais me renseigné un peu plus sur cette "méthode". C'est assez marrant depuis quelques semaines je me ré-intéresse à la pratique Wicca (bon à l'époque je n'avais pas le mot pour définir ce centre d'intêret) et je le vois passer partout ou je vais.
    Merci pour cette découverte :)
    Des gros bisous d'une Niçoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est un peu ce qui m'a remit le pied à l'étrier, revoir parler de sorcellerie m'a convaincue de m'y remettre moi aussi :)

      Supprimer
  8. Merci pour cet article très enrichissant...
    Pour ma part, je suis actuellement dans cette période ou chaque retour de règles, chaque goutte de sang est un véritable désarroi... pour moi comme pour mon conjoint.
    Bref, difficile d'appréhender sereinement mon cycle... mais ton article m'a donné envie d'essayer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que comprendre. C'est un moment très déroutant, et décevant. Courage à vous <3

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...