mardi 7 juin 2016

Le récit du Demi-Loup, tome 1 : Véridienne

Auteur : Chloé Chevalier
Editeur : Les moutons électriques
Collection : Bibliothèque voltaïque
Parution : 21 août 2015
Pages : 376
EAN-13 : 9782361832186

Au bord de l'implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l'épidémie foudroyante qui le ravage, la Presse Mort, les prémisses d'une guerre civile, et l'apparente indifférence de son roi. Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu'une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d'apprendre quels devoirs sont les leurs.


Mon avis


Très intriguée par la couverture de ce roman, je l’ai commencé avec grande impatience.

Chloé Chevalier m’a bluffée ! J’ai beaucoup aimé sa plume, son vocabulaire colle parfaitement à son univers. Ce dernier est d’ailleurs très riche, et même si certains peuvent lui reprocher un tome très long, limite monotone, j’ai personnellement adoré cette lenteur. Cela apporte un rythme qui n’existe pas dans d’autres romans du même genre. Nous vivons à une époque qui va toujours très vite, les messages s’envoient au même moment qu’ils sont reçus, les trajets sont de plus en plus courts entre les grandes villes. Mais ce n’était pas le cas dans ce monde médiéval fantastique. Le temps s’y compte plus facilement en années qu’en semaines, car tout est ralenti par les moyens du moment. Cet effet de «lenteur » est très bien retranscrit ici, et je l’ai apprécié à sa juste valeur.

Son fil rouge est assez classique, vie des nobles dans un château, et les tracas de leur quotidien à cette époque. Ce sont bien sûr ses personnages qui relèvent l’originalité. En effet, chaque prince ou princesse se voit attribuer un Suivant, jusqu’à la fin de sa vie. Le Suivant doit être du même sexe que l’enfant royal, et né le lendemain. Sauf qu’à Véridienne, rien ne s’est déroulé comme prévu. Lors de la naissance de la princesse Malvane, son père ne se met pas en route seul pour trouver sa Suivante, comme le voudrait la tradition, il part avec toute sa cour. Au bout du voyage, il ne trouve pas de Suivante née le lendemain du jour de sa fille, il trichera donc en prenant un bébé du surlendemain. Ce qui ne plaît pas du tout au royaume. Heureusement, une deuxième Suivante sera trouvée, née le bon jour cette fois. Pourtant, le roi refuse d’abandonner la première Suivante. Sa fille en possédera donc deux. 

La grande partie du roman repose sur le quotidien de la princesse et de ses Suivantes. Jusqu’au jour où sa cousine, du même âge, frappe à la porte du palais de Véridienne. Les deux jeunes filles vont devenir inséparables, laissant les trois Suivantes un peu en retrait. J’ai pris plaisir à me balader avec elles dans le château. Les voir grandir, tomber amoureuses ou se chamailler.
Malvane, est selon elle, la seule et unique princesse du château. Même si sa cousine Calvina a autant de sang royal qu'elle. La princesse de Véridienne est un personnage égoïste. Elle aime faire sa loi, arrive à se faire craindre par les autres. Elle m'a rappelé une camarde de classe que j'avais. Tout le monde voulait être son amie, elle était populaire, et pouvait être ta meilleure amie le matin, et te descendre plus bas que terre l'après-midi même. Rien ne nous oblige à être avec ce genre de personne, mais elle possède ce don de fascination, qui nous attire et qui nous donne envie d'être dans ses petits papiers. Malvane est pour moi exactement ce genre de personnage. Odieux, mais surtout terriblement malin. En grandissant elle ne s'intéresse pas à tout ce qui préoccupe ses Suivantes et sa cousine. Elle n'a que faire des garçons, et ne pense qu'à une seule chose : régner. 
Calvina est beaucoup plus douce. On lui découvre un passé heureux mais qui ne dura pas. Elle va donc devoir apprendre à se reconstruire, avec sa Suivante. D'abord folle de joie d'être la meilleure amie de sa cousine, elle va tout faire pour rester agréable à la princesse. Mais avec l'âge elle comprend que sa cousine n'est qu'une manipulatrice, et qu'elle ferait mieux de s'en éloigner. Calvina joue beaucoup plus sur la provocation avec l'âge. Elle sait que Malvane est très prude et souhaite à tout prix la choqué! Alors qu'on les croyait pareille... elles vont finalement devenir très différentes. 

Les Suivantes vont chacune devoir vivre avec les frasques de leurs princesses. Certaines mieux que d'autres. Et je pense qu'elles vont nous surprendre dans la suite. Mais c’est l’arrivée d’un personnage en particulier qui fait tout basculer. On commence à en apprendre de plus en plus sur les mondes qui entourent Véridienne, alors que nous étions restés cloitré entre les murs du royaume, et les dangers qu’ils représentent. Je me suis prise au jeu de cette lenteur et ce voile qui s’étire lentement. 


8 commentaires:

  1. Ce livre à l'air plutôt original, en plus il a une très belle couverture! Ta chronique m'a intriguée, j'ai, moi aussi, envie de découvrir ces deux princesses et ce royaume... peut-être que cela se fera un jour :D

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré ce roman, et je me suis même bluffée que cela soit son premier. L'univers est riche, les personnages tout autant et tout comme toi, j'ai aimé cette langueur qui permet de s'imprégner de l'ambiance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est bien d'accord ! Y'a un talent de fou derrière cette plume. Elle n'a pas intérêt à s'arrêter là ^^ le 2ème à la rentrée déjà, mais qu'elle n'hésite pas à aller vers d'autres univers, je l'a suivrai sans autre :)

      Supprimer
  3. Bonjour,
    J'ai une question sur ce bouquin,
    Es ce de la littérature jeunesse?
    Je n'ai rien contre mais j'ai beaucoup de mal a en lire, rare son les livres jeunesse qui me plaisent.
    Merci pour l'article et a bientôt j'espère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors si ça peut te rassurer, non ce n'est pas de la jeunesse. C'est de la fantasy adulte :)

      Supprimer
    2. Merci beaucoup,
      A et les personnage son il jeune?

      Je sais c'est bizarre mais j'ai du mal avec les personnage très jeune qui son deja super "fort" et qui savent "tous faire"... Si tu pouvais me donné leurs age ou une tranche d'âge je t'en serais vraiment reconnaissante et peu être que se livre sera sous mon sapin...

      Merci avec un double beaucoup. ;)

      Supprimer
    3. On les découvre enfant oui, mais c'est du médiéval fantastique, donc pas de super fort ou de pouvoir magique. C'est juste la vie de ces gens, et crois moi.... on est bien loin du livre pour enfant. Même complétement à l'opposé. Si ça peut finir de te convaincre.

      Supprimer
    4. Je vais sûrement (trés trés sûrement) le lire.
      Merci, quand j'ai posté vu que je te suis peux j'ai cru que je n'aurais pas de réponse.
      Je suis vraiment contente.
      A+

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...