mercredi 12 octobre 2011

Les Hauts de Hurle-Vent


Auteur : Emily Brontë
Editions : LGF
Collection : Classique de poche
Parution : 1er août 2008
Pages : 413

Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l'ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s'approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu'au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste.
Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses soeurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l'orgueilleux qui l'a tuée.



Mon avis

Une sublime histoire ! J'ai vraiment adoré, il est dans mon top ten celui-ci. On se prend d'affection pour ces personnages, que l'on déteste comme on aime. L'écriture est très agréable (pas besoin de se balader avec M. Le Dictionnaire) Heureusement que l'arbre généalogique soit en début de livre,
parce qu'avec la mère qui appel sa fille la même chose qu'elle, on se retrouve avec pleins de Catherine. En plus pour celles et ceux qui s'en souviennent et qui on lut, c'est le livre préféré de Bella dans la série Fascination. C'est d'abord ça qui m'a donné envie de le lire, et maintenant je me suis prise d'affection pour les sœurs Brontë.


3 commentaires:

  1. C'est la série des Kamo de Pennac qui m'a donné envie de lire ce livre. Que j'ai beaucoup aimé, même si à une première lecture, j'avais abandonné en cours de route, c'était la première Catherine qui m'intéressait à l'époque. Bref, ça a été une magnifique découverte. J'ai cependant gardé une préférence pour l'enfance de Catherine Earnshaw (la "première" Catherine donc). C'est vrai que l'arbre généalogique est très utile.
    Je pense que je relirai sans doute un jour "Les Hauts de Hurlevent"

    RépondreSupprimer
  2. C'est un des romans qui m'a le plus marqué. Cette atmosphère si sombre, ces personnages si torturés... Tout simplement incroyable.
    C'est là qu'on se rend compte que chacune des soeurs Brontë a un univers différent finalement.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...