vendredi 20 janvier 2012

L'héritage des Darcer

Auteur : Marie Caillet
Editeur : Michel Lafon
Collection: -
Parution : 14 octobre 2010
Pages : 409

Lorsqu'on s'appelle Mydria, qu'on est la fille unique et chérie des puissants Siartt et qu'on a pour objectif principal d'accéder à un pouvoir plus grand encore en épousant le prince héritier du royaume, la vie ne peut pas être ennuyeuse. Jusqu'au jour où Mydria découvre ses vraies origines. Elle n'est nullement Siartt, mais l'ultime héritière d'une dynastie renversée depuis des générations ! Et pour couronner le tout, à la suite de ses ancêtres, elle est tenue de se lancer à la recherche du trésor familial, recevant pour seules aides un sifflet et le Don d'aile, cet étrange pouvoir capable de vous métamorphoser à volonté... Le pire danger ne l'attend peut-être pas derrière l'errance, la bataille et les cloques aux pieds. Le pire danger pour un coeur confiant ne tient peut-être qu'en un seul nom : Orest.


Mon avis

Ce qui est flippant, dès le départ c'est de savoir que l'auteur à 18 ans, qu'elle a gagné un prix en fantasy jeunesse, et de reconnaître à la fin du livre qu'elle l'a mérité. Les premières pages ne sont pas évidentes, car on fait des bonds dans le futur très rapidement sans en être prévenu, on mélange un peu les noms des personnages, pas si important que ça, bref, un peu montagne russe. Ensuite on rentre dans le vif du sujet, avec Mydria. J'ai trouvé que l'histoire était un peu banale, la jeune fille blonde, riche qui a été adopté étant encore bébé, personnellement j'ai trouvé ça un peu réchauffé. Au fil des pages je me suis rendue compte qu'elle était un peu cruche quand même, mais on se met à sa place, descendre des beaux quartiers pour aller se faufiler dans les faubourgs avec une Guilde d'assassins et de voleurs ce n'est pas le top. Ensuite vient Orest, le personnage mélancolique et sans coeur, avec une enfance difficile qu'il veut cacher. Je l'ai beaucoup aimé, même s'il était vraiment con par moment. L'histoire c'est donc cette recherche de trésors et d'héritage que la Guilde oblige Mydria d'entreprendre, elle se retrouve accompagné de huit personnages pas du tout de son rang et doit y faire face. A tout ça vient se mélanger son Don, le Don d'ailes que tous ses ancêtres possédaient avant elle, mais le sien et beaucoup plus particulier.

Pour terminer mon avis, je dirais que c'est une chouette histoire, avec beaucoup d'imagination, mais des fois l'auteur n'est pas assez clair dans les agissements de ses personnages, elle ne donne pas assez de renseignement sur leur position physique dans certaines situation. La fin retombe, malheureusement, j'ai trouvé, un peu comme un soufflé. Heureusement que le reste de la quête rattrape le fin. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...